Émancipation


Tendance intersyndicale

Dictionnaire des idées reçues (20)

Bassines et FNSEA : Les bassines ne provoquent pas que des estropié·es et des violences telles que deux copains sont dans le coma. Il faut bien que quelqu’un profite du fait de pomper la nappe phréatique du marais poitevin. Eh bien oui : 12 paysans vont profiter de cette manne. Hasard : ils sont tous à la FNSEA. Et hasard encore plus curieux : cet honorable “syndicat”, responsable de la ruine de milliers d’exploitations, s’est donné un nouveau chef. Le hasard faisant bien les choses, il s’agit de l’industriel Arnaud Rousseau, propriétaire de 700 hectares de céréales et des huiles Lesieur et fervent partisan des pesticides. Si après ça, la malbouffe se développe, que d’autres paysans quittent la terre et que la température continue de monter, c’est vraiment de la malchance.

Dis-moi qui tu décores… et je te dirai qui tu es. Dans la promotion 2023 de la légion d’honneur, il y a les lots de consolation des ami·es de Macron : Pénicaud, Belloubet, Vidal, Castaner, Ferrand. Il y a les récompenses (Bayrou). Mais il y a aussi Jeff Bezos, sans doute l’idéal macronien de la gestion d’entreprise : des travailleur·euses précarisé·es d’Amazon refusant par référendum de créer un syndicat pour ne pas perdre leur emploi. Le rêve, plus besoin de CFDT.

Économies d’énergie : Des mesures immédiates s’imposent. Finis les tickets dans les supermarchés, histoire de ne pas casser le moral des consommateur·trices face à l’explosion des prix alimentaires. Par contre, pour les jets privés, les économies peuvent attendre. Il faut bien que Darmanin puisse se faire photographier devant les ruines d’un immeuble marseillais depuis la Bretagne.

Efficacité : La France a du mal à devenir une grande puissance nucléaire. Les fuites et les fissures ralentissent la marche vers un avenir radieux. Heureusement, Macron est arrivé. Il a décidé de dissoudre l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire). Ses 1700 employé·es étaient des ennemi·es du progrès, c’est réparé. Pas les fuites et les fissures.

Égalité des sexes : La France avait déjà l’homme le plus riche du monde (Bernard Arnault). Elle a désormais aussi la femme la plus riche du monde : Françoise Bettencourt Meyers. Ne soyons pas mauvaise langue en allant raconter que les patrons de L’Oréal ont fait fortune en collaborant avec les Nazis et en finançant La Cagoule. Reste un dernier pas à franchir pour l’égalité : Bernard est beaucoup plus riche que Françoise.

Expertise : Bruno Lemaire songe à renégocier les contrats avec Vinci ou Eiffage qui assurent aux actionnaires des profits démesurés. Tout ceci vient de la privatisation des autoroutes en 2006. Dominique de Villepin avait confié cette privatisation à un expert qui assurait aux compagnies de gagner de l’argent. Si jamais elles n’en gagnaient plus, elles avaient la possibilité de dénoncer le contrat. L’expert qui avait assuré avec génie cette privatisation s’appelait Bruno Lemaire.

Humour : La meilleure blague du mois a incontestablement été racontée par Emmanuel Macron. En visite au Gabon, il a déclaré les yeux dans les yeux à Ali Bongo : “La Françafrique, c’est fini”. Candidat à sa succession, celui-ci a réussi à réprimer son fou rire. Quant à Vincent Bolloré, propriétaire des principaux ports africains, qui impulse l’humour en permanence sur CNews, il a sobrement déclaré : “même pas peur”.

Inégalité : Incontestablement, les femmes gagnent moins que les hommes. Notre grand réformateur Macron, que son nom soit béni, a décidé d’y remédier. Les salaires des hommes vont être baissés drastiquement.

Lumières : Un touriste qui tomberait sur une émission de Cyril Hanouna penserait instantanément que le pays des Lumières connaît une sérieuse crise énergétique.

Mémoire historique : Le Parlement français a reconnu que la conquête de l’Algérie par les troupes françaises avait provoqué la mort d’un tiers de la population. Il a décidé de débaptiser toutes les rues portant les noms des criminels des guerres coloniales ou de la boucherie de 1914-18… Non, j’ai mal lu. Il a déclaré que le génocide Arménien et l’Holodomor en Ukraine étaient des crimes contre l’Humanité.

Pénibilité : Ne pas en tenir compte est une folie. Après 57 ans, un policier n’a plus la force de donner des coups de matraque.

Réconciliation : Xi Jinping a convaincu les dirigeants saoudiens et iraniens que leur brouille devait cesser. L’Arabie Saoudite va reprendre ses exportations de cordes, l’Iran étant en pénurie après la dernière vague de pendaisons. Et l’Iran va livrer à son nouvel allié d’importants stocks d’acide, des fois qu’il y aurait de nouveaux opposants à dissoudre.

Sage : D’après le dictionnaire, c’est celui “qui a un art de vivre supérieur, qui peut être considéré comme un modèle”. Laurent Fabius qui a demandé à la DGSE de couler le Rainbow Warrior en 1985 et Alain Juppé qui avait, bien avant Macron, tenté de saborder les retraites, sont donc des “sages”. Ainsi que Jacqueline Gourault qui avait ferraillé contre le mariage pour tous. “Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt”. Alors regardons ce qu’est le Conseil Constitutionnel, gardien d’une constitution issue d’un coup d’État en 1958 fomenté par les partisans de l’Algérie Française.

Sénat : Cette noble institution, connue pour le fameux “train de sénateur” détient, en toute démocratie des pouvoirs exorbitants. Non seulement elle peut abolir les régimes spéciaux de toutes les professions, mais elle est la seule à pouvoir changer le régime spécial des membres du Sénat. Et elle n’est pas masochiste. Elle dispose depuis 1905 d’une caisse de retraite autonome très abondante qui garantit aux sénateurs et sénatrices en moyenne 4400 euros par mois de retraite pour un seul mandat. Vous avez dit régime spécial ?

Pierre Stambul


Publié

dans

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire