Émancipation


tendance intersyndicale

Démilitariser la France

C’est le titre du dernier livre de Alain Refalo aux éditions Chroniques sociales.

On connaît Alain, enseignant engagé, notamment dans le collectif des désobéisseurs et désobéisseuses qui avait mené la lutte contre le fichage des enfants dès trois ans par l’école, via Base-élèves, le livret personnel de compétences, et autres outils de contrôle, utilisation pourtant contraire à l’éthique de nos professions.

Aujourd’hui, dans ce livre important, clair, l’auteur passe en revue les différentes formes prises par la militarisation en cherchant à apporter des alternatives crédibles dont nous pourrions nous saisir :

– démilitariser la mémoire nationale guerrière, avec ses rues, ses monuments…

– revisiter les symboles : défilé, hymne…

– démilitariser l’économie : visibiliser, dénoncer les budgets, les exportations d’armes, l’impensé de la reconversion de la production industrielle d’armes…

– démilitariser la société, l’école : développer des stratégies civiles de défense, faire sortir les militaires de l’école, non au SNU, démilitarisation de la police et gendarmerie…

Un chantier essentiel !

Alain Refalo rappelle que la France fait partie des cinq pays les plus militarisés au monde, et la guerre russo-ukrainienne est un nouvel amplificateur de ce processus, or, on le sait, la militarisation constitue une puissante force de domination qui empoisonne nos sociétés en s’associant aux nationalismes, au capitalisme, au patriarcat, à la prédation écologique.

Un “cocktail” tout à fait létal !

Emmanuelle

Démilitariser la France, Plaidoyer pour un pays acteur de paix, Alain Refalo, Chronique sociale, 2022, 132 p., 14,00 €.

Nb : sur le sujet, voir la revue : Silence numéro 502 : Résister à la militarisation.


Publié

dans

Commentaires

Laisser un commentaire