Émancipation


Tendance intersyndicale

Pour la retraite… jusqu’à 65 ans !

Faits d’hiver

Jadis, le mouvement ouvrier et les socialistes (à la mode de Jean Jaurès, pas des petits marquis qui, aujourd’hui, osent encore se targuer de cet épithète), avaient compris, voir Paul Lafargue et son Droit à la paresse, qu’il suffisait de travailler quatre heures par jour pour…

Pour l’heure, ce qu’il reste de détritus de ce glorieux passé envisage d’envisager de, peut-être, protester contre la “réforme” du gouvernement à propos des retraites. Fichtre diable ! La Bourse, terrorisée, n’a jamais été aussi bien portante. Et Le Figaro cherche désespérément des raisons d’avoir peur.

Bref, on va vous appeler à descendre dans la rue. Surtout pas ensemble. Faudrait pas exagérer ! Et, tout ça pour quoi ? Pour que, dans le meilleur des cas, ça soit un peu moins pire que prévu ! Ça fait rêver !

Nous autres, anarchistes, n’avons rien contre le moins pire, mais, pourquoi se battre contre le moins pire quand le meilleur est à portée de main ?

Pour l’heure, le régime des retraites est à l’équilibre et les capitalistes et leurs actionnaires n’ont jamais gagné autant de pognon. Et puis, pourquoi taxer encore plus le travail alors que les machines nous remplacent chaque jour un peu plus à ce propos ?

Alors, pourquoi se battre contre l’augmentation de l’âge du départ à la retraite alors qu’il faudrait se battre pour l’augmentation de l’âge du départ au boulot ? Comment ça ?

Ben oui, nous autres anarchistes, nous pensons que c’est quand on est jeune et en bonne santé qu’il faut profiter de la retraite. Et, puisqu’il faut bien bosser pour aider les machines dans leur tâche productive, autant le faire quand on est vieux. Quand on est vieux, c’est souvent tristoune. On se fait chier. On attend la mort. Alors, aller bosser, c’est pouvoir rencontrer les copains. Être encore dans une vie sociale. Et tout cela c’est possible. Il suffit juste de pendre quelques capitalistes qui nous expliqueront, pour sauver leur peau, en quoi ils ont eu raison d’avoir tort et de taxer leurs actionnaires qui préféreront payer plutôt que…

Et puis, imaginez une manif de travailleurs (moyenne d’âge 83 ans) chargée par un escadron de CRS (moyenne d’âge, 81 ans, because le chienchien ne rigole pas sur la gamelle), putain, ça fait rêver !

Qui a dit que les anarchistes étaient toujours contre tout et ne proposaient jamais rien ?

Jean-Marc Raynaud


Publié

dans

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire