Émancipation


Tendance intersyndicale

Relevé de décisions de l’AG interdisciplinaire Île-de-France du lundi 21 juin

CONTRE LE GRAND ORAL ET LE BAC BLANQUER, ON CONTINUE !

En ce premier jour du Grand Oral, les dysfonctionnements et absurdités ont atteint des sommets qu’on n’imaginait même pas : le Bac Blanquer c’est le chaos, aussi bien pour les enseignants que pour les élèves.
Pour résister au Bac Blanquer et lancer la grève du Grand Oral, des rassemblements ont eu lieu ce matin devant des lycées de 4 départements d’Île-de-France (77, 91, 92, 93), réunissant au pied levé au moins une quarantaine de collègues à chaque fois.
Une AG spéciale Grand Oral a suivi l’après-midi à la Bourse du Travail de Paris. Celle-ci a réuni près de 70 collègues d’au moins 36 établissements (contre 45 collègues de 25 établissements à la précédente AG), notamment de délégations venant d’établissements très mobilisés le matin même.
Constatant que la dynamique était positive par rapport à la semaine précédente et que le déroulement réel du Grand Oral faisait monter la colère et démolissait les dernières illusions que l’on pouvait avoir sur le Bac 2021, l’AG interdisciplinaire d’Île-de-France a décidé de poursuivre et d’amplifier le mouvement en continuant à organiser des actions tout au long de la semaine.

Refusons un Bac Blanquer inégalitaire au possible, inacceptable éthiquement dans son évaluation, et désastreux dans sa mise en œuvre. Le grève du premier jour du Grand Oral n’a pas été le « baroud d’honneur » prévu : continuons la mobilisation toute cette semaine !



DÉCISIONS DE L’AG INTERDISCIPLINAIRE IDF DU LUNDI 21 JUIN

1) GRÈVE ET RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE ! L’AG interdisciplinaire Île-de-France appelle à :
1) Rejoindre et amplifier la grève du Grand Oral tout au long de la semaine, en commençant par ne pas se rendre aux convocations non réglementaires (le soir pour le lendemain matin par exemple).
2) Continuer à organiser des rassemblements contre le Bac Blanquer devant des établissements de différents départements ce mardi 22 et/ou mercredi 23 au matin, et les diffuser largement. Des discussions sont d’ores et déjà en cours dans plusieurs établissements.
3) Participer à un RASSEMBLEMENT AU MINISTÈRE VENDREDI 25 JUIN À 14H (déclaration en préfecture en cours).

2) ÉTENDRE ET AMPLIFIER LA GRÈVE DU GRAND ORAL ! Nous décidons de :
1) Produire un modèle de tract (voir pièces jointes) en direction des examinateurs du Grand Oral pour les inciter à la grève.
2) Effectuer des « tournées des jurys » dans les centres d’examen (avant 8h30 et pendant la pause du midi) pour aller à la rencontre des examinateurs de Grand Oral.
Par ailleurs, n’hésitons pas à demander à nos organisations syndicales respectives des mandats syndicaux pour pouvoir entrer dans les établissements sans subir de pressions (même s’il est en fait souvent très facile d’entrer dans les salles des profs sans mandat syndical, d’autant plus en période d’examens). Il peut être très utile d’annoncer les tournées prévues sur nos différents réseaux en proposant aux collègues volontaires de s’y joindre.
3) Participer à la prochaine AG interdisciplinaire Île-de-France ce jeudi 24 à 14h30 (salle en cours de réservation à la Bourse du Travail de Paris)

3) MÉDIATISER LES CONDITIONS DU GRAND ORAL ! Nous appelons à :
1) Continuer à renseigner le sondage et le tableau public du « contre-SIEC », pour compiler les conditions de convocation, les dysfonctionnements et pour mettre en relation les collègues de mêmes centres d’examens qui seraient prêts à des actions.
2) Collecter des témoignages écrits / audio / vidéo sur le déroulement du Grand Oral de la part de personnels, élèves et parents, et les diffuser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #GrandOral. Un outil de centralisation est également prévu.
3) Organiser une conférence de presse jeudi 24 au matin à Paris (salle en cours de réservation), en invitant également les syndicats lycéens et les fédérations de parents d’élèves.


RAPPEL DROIT DE GRÈVE
👉 Dans le second degré, on peut se mettre en grève à tout moment de la journée (notamment face aux conditions concrètes d’organisation et de passation du Grand Oral).
👉 Des préavis de grève de tous les syndicats nous couvrent jusqu’à la fin de l’année.
👉 Le directeur du SIEC a assuré aux syndicats franciliens qu’il n’y aurait pas de retenues sur salaire pour les absences s’expliquant par une convocation tardive.

💡 N’oubliez pas de diffuser largement ce message !


Publié

dans

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire