Émancipation


Tendance intersyndicale

Colis suspect

Le documentaire de Rosa Perez Masdeu et Sofia Catala Vidal, prix de la première réalisation du Festival International de Cinéma Méditerranéen de Tétouan en 2018, décortique l’instrumentalisation du discours anti-terroriste pour comprendre à qui profite politiquement et économiquement la fermeture des frontières de l’Union Européenne.

C’est quoi ce “colis suspect” que les pouvoirs européens se refilent de l’île de Lampedusa aux couloirs du métro parisien, des rivages de la mer Égée aux barrages fortifiés, électrifiés de Ceuta et de Melilla face à Gibraltar ? Qu’y a-t-il derrière la forteresse européenne ? s’interroge le film. Á qui bénéficie l’instrumentalisation du discours anti-terroriste et la fermeture des frontières de l’U.E. ?

Tourné en France, en Espagne, en Allemagne, en Grèce, en Italie, au Maroc, ce film croise les témoignages de migrant·es et les analyses d’expert·es en droit des migrations ( comme Claire Rodier, juriste du GISTI ), et de spécialistes du commerce des armes et de l’industrie de la sécurité.

Dans une société européenne sous alerte terroriste et plongée dans la crise économique, la migration clandestine est présentée, et souvent ressentie comme une menace potentielle, un “colis suspect” justement…

D’où la métaphore qui soutient toute la construction du film due à l’inventivité formelle remarquable des deux (jeunes) réalisatrices barcelonaises. Métaphore d’un trajet en métro parisien, hanté par la présence possible de quelque “colis suspect”, de la station “Crise” à la station “État d’exception” en passant par “Le Commerce”, “Le Mur” et “La Guerre”.

Trajet commenté par les propos pleins d’espoir et de mélancolie d’un jeune poète migrant soudanais parfaitement francophone, sous le dôme musical de l’hymne européen, contrepoint discret et plein d’ironie.

Pierre Bergès


Publié

dans

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire