Émancipation Combattre enfin la politique gouvernementale !

samedi 13 avril 2013
par  Catherine

Ci-dessous la tribune libre d’Emancipation, au sein du SNES-FSU, publiée dans le prochain numéro de "L’Université Syndicaliste"

Ce gouvernement, issu du rejet de Sarkozy et de l’UMP, reprend pourtant l’essentiel de ses orientations : défendre les intérêts du capitalisme au détriment des travailleurEs.
Cela se constate sur des sujets majeurs : code du Travail, austérité budgétaire, sans-papiers et Roms, traités européens, retraites et Sécurité sociale…
… mais aussi dans l’éducation. Les lois du gouvernement (loi Peillon sur l’école, Fioraso sur l’enseignement supérieur) non seulement maintiennent les contre-réformes combattues ces dernières années ("socle commun", livret personnel de compétences, conseil commun école-collège…), mais programment aussi de nouvelles régressions.
Et au quotidien, dans les établissements : pas d’amélioration des conditions de travail et d’études pour la rentrée, atteintes au statut et précarité, politique d’autoritarisme et de management, application des réformes Chatel comme la nouvelle épreuve de bac en langues vivantes…

La direction UA-EE du SNES et de la FSU refuse de combattre cette politique, au profit d"une logique de "concertations", de "dialogue social" consistant à accompagner de façon plus ou moins critique son application (refus de voter contre le projet Peillon au Conseil supérieur de l’éducation, d’appeler à la grève le 28 mars contre cette politique…). Ce qui a de fait entravé les mobilisations.

Car les éléments de mobilisation existent : luttes des personnels des écoles (grève massive du 12 février sur le "rythmes scolaires"), AG et appels à l’action dans l’enseignement supérieur contre la loi Fioraso… Leur convergence et l’unité sur des bases claires, peuvent infliger une défaite à ce gouvernement, ouvrant une brèche dans sa politique globale.

Mais pour cela, le SNES et la FSU doivent changer d’orientation :
- en informant sur les lois gouvernementales et en demandant leur retrait…Pour leur opposer des revendications concrètes, construites à partir de la base.
- en cessant les "concertations", et en impulsant la mobilisation par la grève pour la satisfaction des revendications dans les prochaines semaines… y compris lors de la rentrée scolaire si nécessaire.

Contact : er@emancipation.fr


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)