Appel de l’AG intersynidcale [SNES, CGT Educ’action, SUD, CNT] et des établissements du 93

Réunie à Bobigny le 16 janvier 2007
jeudi 18 janvier 2007
par  Jean-François Chalot

Le soir du 16 janvier se sont réunis à Bobigny les représentants de 33 établissements du second degré (collèges, lycées et lycées professionnels) ainsi que plusieurs collègues du premier degré à l’appel des organisations syndicales [SNES, CGT Educ’action, SUD, CNT]. Après avoir fait la synthèse des positions remontées des AG de ces établissements (conscience que la grève est nécessaire), l’AG a décidé le texte d’appel qui suit.

Malgré le succès de la grève du 18 décembre, appelée par toutes les organisations syndicales du 2nd degré qui condamnent de façon unanime les projets de révision de nos statuts du Ministère, celui-ci veut passer en force !
Les textes d’application doivent paraître fin janvier et le Ministère annonce 5000 suppressions de postes pour la rentrée prochaine dont 3000 du fait de la suppression des heures de décharge, ce qui obligera des dizaines de milliers d’entre nous soit à travailler une heure de plus gratuitement soit à perdre 8% de leur salaire... Par ailleurs un plus grand nombre de collègues seront nommés sur plusieurs établissements et certains contraints d’enseigner une autre discipline que celle pour laquelle ils ont été formés.
Il y a donc URGENCE à TOUT FAIRE pour empêcher cette révision de nos statuts, d’autant plus qu’elle permettrait, ce verrou ayant sauté, la mise en place dans la foulée de tous les projets du Ministère : réforme de l’IUFM, audits sur les horaires des collèges et des lycées et sur l’enseignement professionnel, qui tous visent à réduire le coût de l’Education Nationale en supprimant des postes, en aggravant nos conditions de travail et en dénaturant notre métier mais aussi en abaissant la qualité de la formation de nos élèves et en organisant une école plus inégalitaire.
Les jours qui viennent, jusqu’au départ en vacances de la 1ère zone le 10 février, seront donc décisifs pour créer le rapport de forces et obtenir le retrait de ces projets. Il n’est que temps de mobiliser l’ensemble de la profession dans la grève qui nous semble être la seule forme d’action susceptible de l’emporter.

- Aussi nous appelons à participer nombreux à la manifestation nationale de samedi 20 janvier à 13 h 30 de Denfert-rochereau à la Bastille.
- Nous appelons à la grève le 25 janvier, au soir duquel se tiendra une Assemblée Générale à la Bourse du Travail de Paris. Nous demandons aux organisations syndicales académiques et nationales de reprendre cet appel.
- En Seine-Saint-Denis, plusieurs établissements, faisant l’analyse que seule une action massive et durable permettra de l’emporter ont décidé de s’engager dans la grève reconductible...
- Partageant cette appréciation, nos organisations syndicales les soutiennent et appellent tous les établissements à mettre la grève reconductible en débat.


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)