Syndicalisme de sondages ou de mobilisation ? La coupe est pleine !

samedi 1er décembre 2012
par  QD, Administrateur

Les militantEs d’Émancipation membres du SNUipp ont pris connaissance de l’enquête envoyée dans les sections départementales du syndicat : "Prenez la parole, l’avenir de l’école nous l’écrirons ensemble".

Décidée il y a plusieurs semaines et lancée à cette rentrée, il s’agit en fait d’une enquête commanditée à l’institut de sondages HARRIS, en direction de la profession au sujet de la "refondation de l’école"… Pour nous, cela pose un certain nombre de questions importantes.

1- concernant l’objectif :
Il ne s’agit donc pas d’une enquête destinée à faire remonter des revendications du terrain afin d’être portées d’autant plus fortement au Ministère mais d’une enquête destinée à « tester » sans recul critique des axes possibles du projet ministériel auprès des collègues. Ce type de pratique coutumière de l’UNSA et du SGEN – qui revient à préparer le terrain à l’accompagnement et la légitimation des lois gouvernementales – est-elle acceptable au SNUipp, est-ce son mandat ?

2- concernant le fond… justement on touche le fond :
Le questionnaire intitulé "Prenez la parole... l’avenir de l’école nous l’écrirons ensemble" a donc été commandité à Harris Interactive :25 questions réparties en six "thèmes" :
- l’image de l’école
- la refondation de l’école
- les missions de l’école primaire
- le fonctionnement de l’école et ses évolutions
- les rythmes scolaires
- le métier d’enseignant

La plupart de ces questions sont malsaines et ambiguës : le fait de devoir répondre par OUI ou NON à des questions comme « le Ministère de l’EN devrait-il engager une réforme de l’école primaire ? », ou alors de devoir traiter au même plan la question de la culture générale et de la discipline et politesse, ou encore de devoir classer les principales raisons de la dégradation de l’école, nous donne le sentiment de cautionner les futures décisions gouvernementales.

Tout est écrit d’avance, par ce questionnaire la profession valide donc les directives du gouvernement.

Ce long questionnaire, puis son exploitation réalisés par HARRIS paraît être conçu par et pour le Ministère... afin de légitimer la loi à venir, votée dès janvier… sauf que c’est notre syndicat de "transformation sociale" qui l’a commandité.

Et combien cela va-t-il coûter ? Sera-t-il remboursé par le Ministère (après tout, il lui sera fort utile !)

On passe sur certaines questions "annexes", comme par exemple : sur le plan méthodologique, au-delà du fait que « Harris est un institut indépendant », est-il normal que ce soit un institut de sondage qui rédige les interrogations de l’organisation syndicale en direction des collègues, alors qu’elles touchent à des mandats importants ?

On remarquera qu’il n’y a aucune question, par exemple sur le fichage et le Livret Personnel de Compétences numérisé, ou sur toute autre revendication sérieuse qui pourrait être gênante pour le ministère... et surtout on a la désagréable impression d’être pris pour des veaux...

3- Que faire ?!
Il aurait été possible lors de la tenue de Réunions d’Information Syndicale dans les départements, de faire remonter démocratiquement des "paroles d’enseignants", des revendications, absentes des "concertations" et de les porter selon notre calendrier, créant ainsi une dynamique sur le terrain et un rapport proprement syndical avec le Ministère.

La tendance Émancipation dénonce très fermement ces pratiques de la direction nationale du SNUIPP. Utiliser ce type de méthodes revient à agir, dans une logique d’accompagnementdes réformes ministérielles, au lieu de porter les revendications. Il faut que cela cesse. Cette logique de "syndicalisme de sondage" doit être abandonnée.

Émancipation,
le 2 octobre 2012
contact : er@emancipation.fr


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)