RESF : le point sur la situation

lundi 24 juillet 2006
par  Daniel

Infos du Réseau éducation sans frontières (
www.educationsansfrontieres.org )

Où en est la situation à l’heure actuelle sur le plan des expulsions,
> des mises en rétention, des fuites et des sursis des personnes et des
> familles de sans papiers ?
> Vous pouvez encore agir en téléphonant, en adressant des fax et des
> mails aux adresses mentionnées ci dessous.
>
> Réseau national des militants,
> collectifs d’établissements, syndicats et associations
> pour l’information et le soutien
> aux jeunes scolarisés étrangers sans papiers
>
> Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris -
> educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org
> Contact sur ce dossier : Richard Moyon 06 12 17 63 81
>
> 16 JUILLET 2006
>
> TABLEAU DE CHASSE MINISTERIEL N°1
> Monsieur Sarkozy, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de
> l’Aménagement du territoire récemment promu ministre de la Chasse à
> l’enfant et au jeune majeur s’efforce de mériter son titre. Afin que
> ses exploit cynégétiques ne demeurent pas méconnus, les RESF a décidé
> de publier aussi souvent que nécessaire la glorieuse chronique de sa
> chasse à l’humain.
>
> EXPULSES
> Châteauroux Ce vendredi 14 juillet 2006, André Laignel maire
> d’Issoudun, député européen, devait parrainer Nathalie F, jeune
> majeure isolée sous la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance du
> Loiret et lycéenne à La Chatre dans l’Indre et Nino NEASCU. scolarisé
> au collège Saint Jean à Châteauroux.
> Mais, LA CHAISE de NINO était VIDE. Nino et ses parents ont été
> appréhendés le mercredi 12 juillet vers 11H dans leur chambre d’hôtel,
> amenés au commissariat puis conduits à Roissy où ils ont été montés
> dans un avion pour la Roumanie en fin d’après midi. Il s’agit du
> premier cas, dans l’Indre, d’expulsion d’un mineur.
> Téléphone préfecture Châteauroux 02 54 29 50 00 Fax : 02 54 34 10 08
> Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
> Orléans. L’une des deux familles tchétchènes interpellées le 11
> juillet à Orléans a été expulsée le 13 juillet (« réadmise » disent
> les technocrates qui ont peur des mots, pour désigner la procédure qui
> consiste à renvoyer les demandeurs d’asile vers le premier pays
> européen par lequel il sont entrés dans l’UE pour qu’ils soient
> ensuite, le plus souvent réexpédiés vers des pays où un sort tragique
> les attend). C’est le cas de la famille de Baudi NOURIDOV, son épouse
> Madina NOURIDOVA et leurs trois enfants, Zaïra (6 ans), Abdu-Malik (4
> ans) et Malika (1 an) qui ont été renvoyés vers l’Allemagne d’où ils
> seront expulsés vers la Russie. Belle prise, Monsieur le ministre !
> Bravo !
> Vous pouvez réagir auprès de la préfecture du Loiret par fax : 02 38
> 81 40 22 ou par mail : communication@loiret.pref.gouv.fr Téléphone
> ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
>
> Sarreguemines. Aminata DIALLO (Malienne, lycéenne de 19 ans à
> Sarreguemines, en rétention à Strasbourg) a été conduite au consulat
> du Mali à Paris hier matin. Elle en est revenue sans laisser-passer.
> Pas de risque imminent d’expulsion tant que le laisser-passer n’a pas
> été délivré. Mais elle risque, au minimum de passer le mois de juillet
> emprisonnée en rétention.
> Téléphone sous-pref Sarreguemines 03 87 27 62 63 fax pref Moselle 03
> 87 32 57 39 et 03 87 34 87 34
> Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
>
> EN RETENTION
> Paris. Deux lycéens chinois arrêtés dans un café au cours d’une rafle
> à Belleville, le 11 juillet à cinq heures de l’après-midi passent
> leurs vacances en rétention en attendant pire, peut-être.
> Après 24h de garde à vue, ils ont été enfermés au centre de rétention
> de Vincennes.
> Ils sont passé devant le juge des libertés le 14 juillet. Malgré la
> présence de nombreux soutiens, de journalistes de FR3 et du Monde, la
> juge les maintient en rétention pour quinze jours avec la possibilité
> d’être expulsés à tout moment vers la Chine, un pays où les reconduits
> sont souvent emprisonnés.
> Ces deux garçons de 19 ans ont des parcours parallèles. Fengxue CAI
> est entré en France en juillet 2004. Il a été scolarisé au collège
> Henri Matisse (75020) en 2004-2005 puis en 2005/2006 au lycée
> technique du Bois (75014 Paris). Il a une pré-inscription pour un CAP
> couture pour l’année 2006-2007. Ses parents vivent en France depuis
> 1997, il ont reçu une convocation de la préfecture de police de Paris
> pour le 9 août dans le cadre de la circulaire du 13 juin.
> Son copain Zhiyian NI vit en France depuis 2002. D’abord élève du
> Collège Montgolfier (75003), il suit ensuite le même parcours que
> Fengxue dans les mêmes établissements. Il envisage aussi de passer un
> CAP Couture.
> Fax préfecture de police 01 53 71 57 28 mail :
> cabcom.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr
> Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
>
> Colombes (92). Makiadi NDOSI, de nationalité angolaise est depuis le
> 29 juin au centre de rétention de Palaiseau, sur APRF de la préfecture
> de Hauts-de-Seine.
> Or, résident en France depuis 1990, Makiadi NDOSI est père d’un enfant
> de nationalité française (Ashley née le 28/03/94). Cette enfant se
> trouve certes actuellement placée à l’ASE du fait des difficultés de
> son père mais aussi de celles de sa mère, de nationalité française
> mais sans domicile. Malgré ces conditions, Makiadi NDOSI s’occupe de
> sa fille et l’accueille au domicile de son actuelle compagne. On ne
> voit réellement pas ce qu’apporterait à cette fillette l’expulsion de
> son père s’ajoutant à l’absence de domicile de sa mère.
> Il reste que Makiadi NDOSI a été condamné et frappé d’interdiction du
> territoire (ce qu’il n’est plus actuellement). Pourtant, les
> condamnations qui l’ont frappé l’ont été pour des délits en relation
> avec son absence de titre de séjour.
> A l’évidence, la situation très précaire dans laquelle se trouve
> chacun des membres de cette famille a des raisons économiques et
> sociales, la première d’entre elle, concernant Makiadi NDOSI étant son
> absence de titre de séjour.
> La circulaire ministérielle du 13 juin pourrait lui être appliquée,
> autorisant sa régularisation et, peut-être, du même coup, un nouveau
> départ pour l’ensemble du groupe. Makiadi NDOSI doit être libéré et
> régularisé !
> Fax préfecture de Nanterre : 01 47 25 21 21 Téléphone : 0 821 80 30 92
> Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
>
> Bordeaux. Sylva MBALA, jeune majeur congolais scolarisé en France est
> au centre de rétention de Bordeaux depuis le 5 juillet et il risque
> l’expulsion dans les jours qui viennent. Il vient de terminer sa
> première année de CAP dans un lycée professionnel privé et rentre en
> deuxième année. Ce jeune est arrivé en France en 2004 comme mineur
> isolé après le décès de ses parents. Il n’a plus aucune famille au
> Congo.
> Le Resf33 a sollicité aujourd’hui une audience à la préfecture de
> Gironde pour demander la libération de ce jeune. Cette audience nous a
> été refusée.
> Pourtant le Secrétaire général de la préfecture M. Francois Peny
> s’était engagé lors de l’audience du 5 juillet à examiner chaque cas
> (et spécifiquement les jeunes majeurs scolarisés) "dans un esprit
> républicain et en toute équité". Lors du premier cas avéré, il refuse
> de nous recevoir.
> Nous redemandons une audience pour lundi 17 juillet. D’ici la, vous
> pouvez envoyer des fax à la préfecture de Gironde pour appuyer notre
> demande d’audience, et demander la libération et la régularisation de
> Sylva Mbala.
> Numéro de fax du préfet de la Gironde M. Francis Idrac : 05 56 90 64 76
> Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60 60 fax 01 40 07 21 09
>
> EN FUITE
> Bourges. Zolboot Burjigin Janbala Suren est né en 1999 en Mongolie. Il
> est atteint d’une surdité profonde. Depuis 2004 il est orphelin de
> père et de mère et a été confié par la juridiction mongole à sa tante.
> Depuis qu’il est en France Zolboot est scolarisé dans une classe
> spécialisée à Bourges. Les soins appropriés lui ont permis de s’ouvrir
> et de réaliser d’énormes progrès.
> Mais, son oncle et sa tante (ainsi que leur enfant de 1 an, leur bébé
> de trois mois, et les grands-parents) ont été déboués du droit
> d’asile.
> Il y a un mois ils ont reçu une invitation à quitter le territoire. Un
> collectif regroupant en grande partie des parents d’élèves de l’école
> que fréquente Zolboot s’est alors constitué. En deux semaines la
> pétition lancée par le collectif récoltait plus de 1500 signatures.
> Malheureusement, l’oncle et la tante de Zolboot ont été surpris alors
> qu’ils tentaient de dérober des vêtements dans un magasin.
> La préfecture a profité de l’occasion pour boucler définitivement le
> dossier et délivrer à l’oncle et à la tante un arrêté de reconduite à
> la frontière (APRF).
> Il était alors clair que la famille allait être incessamment arrêtée.
> Des fuites ont permis à la famille d’éviter l’interpellation mais
> l’ont contrainte à entrer dans la clandestinité. Depuis le 5 juillet
> ils (Zolboot, son oncle, sa tante et ses deux cousins) vivent cachés.
>
> Continuer à envoyer vos protestations à la préfecture du Cher (fax :
> 02.48.70.41.41 -pour les mails il faut aller sur le site de la préf et
> cliquer sur contacter nous) Téléphone ministère Intérieur 01 40 07 60
> 60 fax 01 40 07 21 09
>
> Orléans. La famille MATAEV (deux adultes et de deux enfants de deux et
> trois ans) seconde famille tchétchène arrêtée à Orléans le 11 juillet,
> est passée devant le Tribunal administratif le 13 juillet. Ce dernier
> a ordonné la libération du couple et de ses enfants. Pourtant,
> échaudés par ce qu’ils venaient de vivre et terrorisés à l’idée d’être
> renvoyés en Tchétchénie (où plusieurs membres de la famille ont été
> tués ou ont subi la torture), il semble que la famille Mataev ait
> choisi de disparaître, tout comme l’avait fait la veille, une
> troisième famille tchétchène prévenue de l’arrivée de la police.
> Vous pouvez réagir auprès de la préfecture du Loiret par fax : 02 38
> 81 40 22 ou par mail : communication@loiret.pref.gouv.fr
>
> EN SURSIS
> Lyon. Nous vous avions alerté pour Hanna T. 23 ans, née en Ethiopie,
> arrivée en France en 2001 avec un visa étudiant et qui a, depuis,
> obtenu une licence de maths appliquées.
> Elle avait été arrêtée mardi 11 juillet 2006 à Lyon. La suite de
> l’histoire.
> Elle est passée devant le juge des libertés le 12 juillet. Elle a
> finalement accepté l’aide au retour proposé par la préfecture. Elle
> est assignée à résidence et a obtenu, un mois et demi pour régler ses
> affaires en France. Elle est donc sortie de rétention.
> Montpellier. Ali TAGHDA, (19 ans, élève de BEP du lycée Jean Mermoz,
> arrivé à 14 ans et demi, vit avec son père en France depuis 1970). Il
> a été libéré le 13 juillet après quelques jours passés en rétention.
>
> Sarreguemines. Le jeune Kajathan (17 ans) et sa mère Manjuladevi
> VIJAYAKUMAR originaires du SRI LANKA qui avaient été placés en
> rétention (pour la seconde fois en six mois) au début juillet ont
> finalement été libérés, suite aux protestations.
>
>
>
> Organisations membres du réseau « Education sans frontières » : (à
> réactualiser)
>
> Mouvement associatif (local et national) :
> ACER (association pour une citoyenneté européenne de résidence), ADN
> (Association pour la démocratie - Nice), AITEC (Association
> Internationale des Techniciens, Experts et Chercheurs, Groupe contre
> la criminalisation des familles), AMF (Association des Marocains en
> France), AMHITI (réfugiés haïtiens en France), A.S.A.V. (Association
> pour l’Accueil des Voyageurs - 92), Association « En-Temps » (service
> des mineurs étrangers isolés), Association Française Janusz Korczak
> (AFJK), Association Intercapa Solidarité Etudiants Etrangers,
> Association Mosaique (Comité antiraciste de Choisy le Roi/Orly),
> Association Sar-Phirdem, ATTAC-France, CADAC, CEDETIM, CIMADE (Service
> œcuménique d’entraide), Cinquième zone, Citoyens Unis pour
> Chatenay-Malabry, CNAFAL, Collectif Cetace (Créteil), Comité de
> défense des droits des sans-papiers (59), Comités de Soutien aux
> familles rroms du Val de Marne,Comité de soutien aux tsiganes du 93,
> Collectif Bellaciao, Collectif des sans papiers de Seine Saint-Denis
> (93), Collectif des sans-papiers des Hauts de Seine (92), Collectif
> des sans-papiers kabyles de France (CSPK), Collectif National pour les
> Droits des Femmes, 3ème Collectif des sans-papiers de Paris, Comité de
> Résistance Social,Coordination nationale des sans-papiers, CVSF, DEI
> (Section française de Défense des Enfants international), Droit Au
> Logement, Ecole Emancipée, Emancipation, Ensemble Citoyens
> (Martigues), FASTI, Faut qu’on s’active ! (Boulogne sur mer), FCPE
> (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves de l’Ecole Publique),
> Femmes de la Terre, Fondation Copernic, GISTI, Journal « A Contre
> Courant » politique et syndical (Mulhouse), ICEM Pédagogie Freinet,
> Identité – RROMS, Ligue de l’Enseignement, Ligue des Droits de
> l’Homme, Motivé-e-s (Toulouse), MRAP,Observatoire des Libertés
> Publiques, RAJFIRE (Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et
> réfugiées), Ras le Front, RCTS (Réseau de travailleurs sociaux pour
> l’insertion des jeunes étrangers), Réseau Chrétiens Immigrés (RCI),
> SALAM (Soutenons, Aidons, Luttons, Agissons pour les Migrants et les
> pays en difficultés), SOS Racisme, SUB TERRA a.s.b.l.,
> Mouvement syndical :
> CNT, FERC-CGT, FIDL, FSU, Union Syndicale « Solidaires », MGM
> (Syndicat de la Médecine Générale), PAS 38 (Pour une Alternative
> syndicale – Isère), SAF (Syndicat des Avocats de France), SEDVP-FSU
> (Syndicat des Etablissements Départementaux de la Ville de Paris),
> SGEN-CFDT, SUD-Culture, SUD-Education, SUD-PTT, SUD Santé-Sociaux,
> Syndicat de la Magistrature, UDAS (Union des Alternatives Syndicales),
> UNL (Union Nationale Lycéens), UNSEN-CGT.
> Collectifs RESF d’établissements, de villes ou de régions :
> Aisne (Collectif de défense des sans-papiers 02) - Ariège (Resf 09) -
> Bas-Rhin (Resf 67) - Bouches du Rhône ( Resf 13) – Charente-Maritime
> (Resf 17) - Cher (Resf 18) - Essonne (Resf 91) – Essonne (LP Gustave
> Eiffel Massy) - Eure (Collectif de l’EURE de Soutien à Wei-Ying et
> Ming, aux Mineurs et Jeunes majeurs Scolarisés sans papiers (27) -
> Gironde (Resf 33) - Haute-Garonne (Resf Toulouse) - Haute-Loire (Resf
> 43) - Hauts de Seine Nord (Nanterre Resf 92 Nord) - Hauts de Seine Sud
> (Resf Châtenay 92) - Hauts de Seine (Resf Lycée Jean Jaurès
> Châtenay-Malabry) - Hauts de Seine (Resf LP Florian Sceaux) - Hérault
> (Collectif « jeunes sans papiers »34) - Ille et Vilaine (Resf 35) -
> Indre (Resf 36) – Indre et Loire (RESF 37) – Isère (Riesf 38) -Loire
> Atlantique (Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires Nantes) -
> Loiret (Collectif de Soutien aux Enfants de Sans-Papiers scolarisés
> Orléans) – Lot et Garonne (Resf 47) - Rhône (Resf Lyon et région) -
> Maine et Loire (Resf Angers) - Meurthe et Moselle (Resf Nancy) -
> Meuse (Resf 55) - Moselle (Resf Metz et Sarreguemines) - Nord – Pas
> de Calais (Resf 59 - 62) - Oise (Solidarité Migrants Beauvais) – Oise
> (Collectif Solidarité Migrants du Noyonnais) - Paris (Resf 75) - Paris
> (Resf 1ème - 2ème – 3ème et 4ème) - Paris 11ème (Groupe Education Sans
> Frontières Lycée Voltaire) - Paris 12ème (Comité de soutien des
> enfants tchétchènes de l’école Baudelaire) - Paris (Resf 13ème /14ème
> /15ème) / - Paris Resf (17ème/18ème) - Paris (Resf 19ème) - Pas de
> Calais (Resf Arras et Lens) - Puy de Dôme (Resf 63) - Pyrénées
> Atlantiques (Resf 64) - Pyrénées Orientales (Resf 66) - Saône et
> Loire (Resf 71) - Seine Saint-Denis (Resf 93) - Seine Saint-Denis
> (Lycée P. Eluard – Saint-Denis) - Seine Saint-Denis (CISéé Lycée Suger
> Saint-Denis) - Seine Saint-Denis (CISéé Lycée Utrillo Stains) - Seine
> Saint-Denis (Collectif lycée J. Feyder Epinay) - Seine-Maritime (Resf
> Le Havre et Rouen) - Val de Marne (Collectif Unitaire de Défense des
> Elèves, Etudiants et Enseignants Etrangers) - Val de Marne (Collectif
> de défense des sans papiers de Villejuif) - Val de Marne (Lycée
> Apollinaire – Thiais) - Val de Marne (JMSF - lycée J. Macé Vitry) -
> Vienne (Resf 86) - Yvelines (Collectif lycée J. Vaucanson Les
> Mureaux).
> Soutiens :
> Alternative Citoyenne, Alternative Libertaire, JCR, Les Alternatifs,
> Les Verts, LCR, MJS, OCML VP - Journal Partisan, PCF, PS (Fédération
> 93), UDB.
>
>
>
> info derniére minute :
>
> Il est possible qu’il faille se rendre dans un aéroport dans les
> heures qui viennent. On prévient et fixe les RV dès qu’on le peut.
> Mais il faudrait que les parlementaires, les personnailités, les
> journalistes et tous les autres se tiennent prêts ! Et en attendant, à
> vos téléphones, fax, mails !
>
> Contact sur ce dossier : Richard Moyon 06 12 17 63 81
>
> Deux jeunes garçons de 19 ans, d’origine chinoise, vivant en France
> avec leurs familles (entrées en 1997) doivent être expulsés dans les
> jours, peut-être les heures, qui viennent.
> Fengxue CAI et Zhiyian NI, élèves au Lycée technique du Bois (75014
> Paris) ont été arrêtés ensemble, dans un café, au cours d’une rafle
> menée par la police le 11 juillet à cinq heures de l’après-midi à
> Belleville.
> Depuis cette date, ils sont enfermés au centre de rétention de
> Vincennes et ils doivent être expulsés dans les prochaines heures.
>
> Il faut empêcher cette infamie de se commettre.
> D’abord en interpellant le Cabinet du ministre, par téléphone : 01 40
> 07 60 60 (standard, demander le Cabinet), Fax Directeur de Cabinet :
> 01 40 07 13 90 sec.gueant@interieur.gouv.fr


Brèves

8 décembre - Réunion publique - jeudi 14 décembre à 19h - Après les récentes défaites de Daesh, où va la Syrie ?

Réunion publique avec :
Joseph Daher, militant syrien originaire d’Alep
Sakher Achawi, (...)

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)