compte-rendu et appels de l’AG des établissements d’Ile-de-France

vendredi 19 février 2010
par  QD, Administrateur

En pièce jointe, le compte-rendu de l’AG des établissements d’Ile-de-France, ainsi que les textes qu’elle a votés. Nous reproduisons ces derniers ci-dessous.

Motion adoptée par l’AG : (unanimité moins 2 abstentions)
L’AG des grévistes IdF réunie le jeudi 18 février se félicite de la mobilisation dans l’unité parents, personnels de l’EN dans le 1er et 2e degré, ainsi que dans le supérieur.
Nous appelons à manifester le mercredi 10 mars 2010 contre la précarité et pour la titularisation :
- des personnels précaires de l’EN (enseignants, personnels de vie scolaire, EVS et AVS dans le primaire) à 14h30 à Solférino.
- des TOS et contre leur décentralisation, à 16h20 devant le siège de la région IdF
Puis à se retrouver en assemblée générale à 17h30 pour décider des suites de la mobilisation en faisant le point sur les AG d’établissements et de villes.
L’AG IdF appelle l’ensemble des collègues et les organisations syndicales dans toutes les académies :
- à se mobiliser et à débattre de la reconduction de la grève dès le jour de la rentrée des vacances d’hiver, pendant les heures d’information syndicales et en AG de ville
- à étendre à leur tour la mobilisation par la grève marchante
Nous appelons les collègues du 1er degré à poser des intentions de grève à partir du vendredi 19 février
Nous appelons l’ensemble des collègues à se mettre en grève le vendredi 12 mars et à discuter de la reconduction du mouvement.

Motion adoptée à l’AG : unanimité moins 1 abstention :
Nous lançons un appel aux organisations syndicales et aux personnalités invités : Refusez la récupération sécuritaire du ministère en ne participant pas aux « Etats généraux de la sécurité à l’école ».

Motion Aubervilliers sur les mots d’ordre
L’AG d’Aubervilliers (80-90 participants, 1er de 2n degré) a voté jeudi 18 au matin des amendements aux mots d’ordre de l’AG. Ces amendements ont été intégrés par l’AG IdF du jeudi 18 au soir. Les mots d’ordre sont :

Oui à l’embauche massive de personnels enseignants et agents dans l’Education Nationale de la maternelle à l’université. Non à la suppression de 16000 postes à la rentrée prochaine, aux classes surchargées et au non remplacement des personnels.
Abrogation de la loi de mobilité des fonctionnaires qui autorise les licenciements dans la fonction publique.
Non à la précarité dans les 1er et 2nd degrés et le supérieur. Titularisation et formation de tous les personnels précaires.
Oui à un véritable service public de l’Education Nationale de l’école maternelle à l’université.
Retrait de toutes les réformes qui visent à le démanteler : réforme Chatel des lycées, des LP, Darcos du premier degré, mastérisation,… Non à la destruction programmée des COP, CIO, des RASED et des SEGPA


Documents joints

Télécharger le compte-rendu complet
Télécharger le compte-rendu complet

Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)