"Les Conti de la FSU te saluent"

dimanche 7 février 2010
par  Raymond Jousmet

La banderole que nous avons déployée "Les Conti de la FSU te saluent" s’adressait bien sûr à Bernard Thibault, venu défendre à la tribune du congrès son "syndicalisme responsable et de proposition", pour lui rappeler le choix de la confédération de laisser les luttes isolées dans telle ou telle entreprise, et pour ne s’être même pas déplacé au premier procès des Conti.
Mais elle s’adresse aussi bien à Bernadette Groison et à la direction nationale de la FSU, qui met en œuvre le même syndicalisme d’accompagnement et laisse dans l’isolement de leur secteur celles et ceux qui désobéissent dans le Premier degré, celles et ceux qui refusent la mise en place de la mastérisation, qui subissent la répression, qui luttent pour la régularisation de touTEs les Sans-PapierEs, qui se mobilisent aujourd’hui dans les écoles et les établissements du Secondaire touchés par les suppressions de postes. Celles et ceux qui se sont mobiliséEs en 2009 dans les universités et dans les IUFM, dans les lycées aux côtés des lycéenNEs, se souviennent aussi de la stratégie syndicale de la FSU. Ces luttes que la direction nationale de la FSU ne veut ni voir ni entendre et dont elle n’a pas dit le moindre mot à ce congrès, nous voulons continuer à en porter la voix dans les instances syndicales où nous avons des éluEs.
Raymond Jousmet.

Le roman photo de la banderole


installation de la banderole

la banderole déployée pendant le discours de Bernard Thibault

tentative pour faire enlever la banderole

du renfort arrive pour masquer la banderole, ce qui fait plutôt sourire les congressistes.


Brèves

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)