échos des congrès départementaux : le Lot et Garonne

mercredi 6 janvier 2010
par  Emancipation67

Nous vous donnons ci-dessous des éléments des congrès départementaux qui se sont déroulés.

Congrès du Lot-et-Garonne (47) :

RAPIDE COMPTE RENDU DU CONGRES FSU 47 DU 15 DECEMBRE

1) Thème 2 :
Sur les revendications des personnels, nous avons fait ajouter à la fin du paragraphe III-1 un point h ) sur le temps de travail (point qui existait dans les textes préparatoires pour Marseille). Dûment amendé, je n’ai pas le texte définitif mais en gros, la FSU demande une réduction du temps de travail (sans quantifier pour ne pas réveiller les corporatismes… !).

2) Sur la page Laïcité :
dans le 1er paragraphe ( a ) après "abrogeant les lois anti-laïques", nous avons obtenu à l’unanimité le rajout : "La FSU demande la nationalisation laïque sans indemnités ni rachat de l’enseignement privé confessionnel et patronal". A la fin du paragraphe c ) voté aussi à l’unanimité l’ajout : "Dans cette optique, la FSU refuse que des élèves de l’enseignement public soient obligés de passer leurs examens dans des établissements privés affichant des signes ostentatoires de religions contrairement à la loi et elle soutient les enseignants qui refusent d’y assurer leur service".

3) Délégation au congrès national : Tentative d’évincer Emancipation.
Proposition des EE-UA : un délégué EE (la secrétaire du SNU), un délégué UA (le secrétaire de la FSU syndiqué au SNU). Mais comme il n’y aurait pas dans cette délégation de délégué SNES, proposition d’envoyer un SNES auditeur libre. Du coup, pour égaliser EE-UA, un EE en chambre de compensation. Donc plus de place pour Emancipation ! CQFD, le tour est joué ! A part que nous nous sommes appuyés sur le document envoyé par Aschiéri nous laissant une place avec la chambre de compensation. Nous avons donc déposé le nom de Jean Denis Peypelut au titre de la chambre de compensation. Une représentante du national, présente au Congrès et sollicitée sur cette question, a tapé en touche : "Cela se décidera au niveau national" a-t-elle dit. Dont acte

4) Au plan départemental :
Fin de non recevoir pour modifier les statuts départementaux afin que nous puissions présenter une liste, fin de non recevoir aussi pour que nous participions à titre d’auditeur aux réunions du CDFD (alors qu’ils se plaignent du nombre restreint de participants !). "Vous n’avez qu’à nous rejoindre sur notre liste !" a été la seule réponse à nos demandes.

Le thème 4 où nous comptions intervenir s’est en fait plus ou moins dilué en une manifestation de soutien pour l’IUFM. 

Compte-rendu rédigé par Nadine Demel


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)