MOTION Emancipation - Contre la "laïcité ouverte" de Sarkozy et de Benoît XVI

lundi 6 avril 2009
par  PB, Administrateur

Congrès national du SNES – 23-27 mars 2009 – Perpignan

MOTION EMancipation Thème 2

Contre la "laïcité ouverte" de Sarkozy et de Benoît XVI,

UNITE ET DETERMINATION DU CAMP LAÏQUE

La laïcité constitue un des enjeux majeurs du bras de fer avec le Pouvoir.

Sarkozy a défini sa conception d’une "laïcité" ouverte dans ses écrits préélectoraux et depuis son élection dans ses discours faits à Rome en tant que "Chanoine du Latran" puis à Ryad : "La catholicité au dessus des autres religions dans un choc des civilisations, le curé au dessus de l’instituteur, l’enseignement privé au dessus du public, notamment dans les zones difficiles"… Le Pape n’a pas manqué de faire écho à cette "laïcité" ouverte en septembre dernier, lors de sa (mal)venue en France.

C’est cette remise en cause frontale de la laïcité qui inspire la politique gouvernementale :
- dégradation continue des possibilités de l’enseignement public, afin de renforcer les départs vers les établissements privés ;
- aide à l’installation de ces derniers, dans les quartiers difficiles ;
- proportionnellement moins de suppressions de postes dans le privé que dans le public ;
- retour de l’obligation pour les communes de subventionner les établissements privés, accueillant des jeunes de la commune, même quand ils ne sont pas sur leur territoire (article 89 de la loi de 2004), alors que le texte précédent avait été abrogé ;
- accord avec le Vatican sur la reconnaissance des diplômes de l’enseignement catholique hors contrat, notamment dans le supérieur ;
- sans oublier le maintien des concordats d’Alsace-Moselle de Guyane et de Mayotte

Lorsque le Pouvoir se croit tout permis, et menace notamment de remettre en cause la loi de 1905, le SNES ne doit laisser passer aucun propos ni aucune décision politique qui bafoue la laïcité.

Dans le combat pied à pied contre les attaques et les dérives anti-laïques, le syndicat doit prendre toutes les initiatives pour favoriser l’unité et soutenir les collectifs qui se battent dans le même sens (l’École de proximité…), pour obtenir :
- le retrait de toute nouvelle rédaction de l’action 89 de la loi de 2004 et le retour à la situation antérieure ;
- l’abrogation du statut d’Alsace-Moselle de Guyane et de Mayotte.

Dans un contexte où l’enseignement privé est plus que jamais utilisé comme une machine de guerre contre le service public d’éducation, le SNES doit opter pour mettre un terme au dualisme scolaire et donc pour conserver comme perspective la nationalisation laïque de l’enseignement privé, seule façon de mettre un terme à ce dualisme.

(94 Pour, 305 Contre, 37 Abstentions, 9 Refus de vote)


Brèves

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)