Tous en grève et dans la rue le 24 janvier !

Appel de la Coordination Nationale des Personnels des Universités
dimanche 20 janvier 2008
par  DK, Administrateur

Contre le démantèlement de la Fonction publique
Pour l’abrogation de la loi sur les universités (LRU)

À l’université, comme dans l’ensemble de la fonction publique, les conditions de vie et de travail n’ont cessé de se dégrader depuis des années. Comme celui de l’ensemble des fonctionnaires, le pouvoir d’achat des personnels de l’université a reculé de 7%. Les récentes réformes ont accru la quantité de travail et la masse des tâches bureaucratiques. Les personnels Biatoss, qui souffrent de salaires indécents et prennent de plein fouet l’augmentation du coût de la vie, subissent aussi cet accroissement des tâches. Dans de nombreux secteurs les manques sont comblés par des nuées de contrats précaires. Dans ces conditions, l’Université est de moins en moins capable de remplir ses missions de service public. En 2008, pour la première fois depuis 15 ans, aucun poste d’enseignant-chercheur ne sera créé. Nous serons donc en grève et dans la rue le 24 janvier pour manifester haut et fort nos revendications et notre opposition à une politique de régression sociale généralisée.

C’est dans ce cadre général que s’inscrit notre opposition déterminée à la loi Pécresse (« libertés et responsabilités des universités », LRU). Cette loi permet un désengagement financier de l’État au profit des entreprises et des intérêts privés qui, par leur présence accrue dans les conseils, influenceront forcément le contenu des cours et de la recherche. Les universités auront ainsi moins de financement pour les filières considérées comme non-rentables et seront gérées comme des entreprises :
- Mise en concurrence des universités et des personnels,
- Précarisation et dégradation des conditions de travail et des salaires,
- Concentration des pouvoirs au sein des conseils d’administration réduits et dans les mains du président de l’université. Les enseignants-chercheurs ne seront plus recrutés par leurs pairs, contrairement à l’usage de tous les pays démocratiques.
- L’augmentation du budget annoncée par la Ministre et le Président Sarkozy n’est qu’un trompe l’oeil dénoncé par la presse elle-même.

Nous exigeons l’abrogation de la LRU et nous nous prononçons :
- Pour un vrai droit à l’éducation et à la formation pour tous ;
- Pour la défense des statuts des personnels d’université, pour la titularisation des personnels précaires ;
- Contre la privatisation de l’université publique et la politique de pénurie budgétaire, pour l’augmentation des aides sociales étudiantes et la construction de logements sociaux ;
- Pour un vrai débat sur l’enseignement supérieur, qui ne se réduise pas à une commission en trompe-l’œil constituée de personnes a priori favorables à la politique du gouvernement.

24 Janvier 2008 Grève et manifestation

Paris : Rendez-vous à13H à Jussieu pour rejoindre en cortège la manifestation SP de 14H
Régions : Assurer partout la visibilité des universités en lutte dans les manifestations !

Nous appelons à une Manifestation nationale à Paris contre la loi LRU
Le samedi 9 Février 2008
réunissant étudiants, personnels, parents, lycéens