Le mouvement contre la LRU se poursuit.

mercredi 5 décembre 2007
par  Raymond Jousmet

Alors que les média intensifient la désinformation, prétendant que le mouvement reflue, 37 universités au total sont mobilisées.

31 universités sont totalement ou partiellement en grève avec piquets de grève bloquants (ou fermés administrativement) : Paris I (site de Tolbiac), Paris III, Paris IV (Clignancourt, Malesherbes), Paris VII (Javelot), Paris VIII Saint Denis, Paris X Nanterre, Rouen, Tours, Caen, Nantes, Toulouse II le Mirail, Toulouse III Rangueil, Pau, Lyon II, Montpellier II, Montpellier III, Lille III, Limoges, Brest, Amiens, Nancy II, Grenoble I, Grenoble II, Grenoble III, Orléans, Reims, Saint Etienne, Valenciennes, Poitiers, Nice, Angers

6 universités sont en grève avec piquets de grève les « journées de mobilisation » : Le Mans, Chambéry, Lorient, Marne la vallée, Clermont, Paris XIII

Les personnels de l’enseignement supérieur se mobilisent de plus en plus.
Universités où le personnel a voté la grève reconductible :
Toulouse le Mirail, Lille I, Paris III, Paris VIII, Saint Charles Marseille, Reims, …

L’intersyndicale appelle à la manifestation le 6 décembre :

Pour une autre réforme de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ensemble le 6 décembre.

Les organisations syndicales, associations et collectifs signataires, appellent à faire de la journée du 6 décembre 2007 une journée nationale d’action pour une autre réforme de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Nous y défendrons une conception de la production et de la transmission du savoir qui ne peut être réduite à la vision étroite et utilitariste imposée par le gouvernement. C’est au nom de cette idée que nous affirmons notre opposition à la loi "Libertés et responsabilités des universités" (LRU) et à la politique actuelle de démantèlement du service public d’enseignement supérieur et de recherche, avec la mise en cause du rôle des organismes. Cette politique se traduit également dans le choix budgétaire de 2008 que nous dénonçons.

Nous demandons une ambitieuse réorientation budgétaire et politique du service public d’enseignement supérieur. Nous exigeons une véritable consultation avec les personnels de
l’enseignement supérieur et de la recherche et les étudiants. Le gouvernement doit entendre le refus en l’état de la LRU . Il doit négocier.

Les organisations signataires appellent à faire de la journée du 6 décembre un temps fort de l’action.

Un préavis de grève a été déposé par des organisations syndicales.

Les organisations signataires appellent à manifester à Paris (départ Jussieu vraisemblable) le 6 décembre à 14 h 30.

FSU (SNESUP, SNCS, SNASUB, SNEP, SNETAP)
CGT (SNTRS)
UNSA (Sup’ Recherche, SNPTES)
Solidaires (Sud-Education, Sud-Recherche-EPST)
SLR Sauvons La Recherche
SLU Sauvons L’Université

Dans les lycées le mouvement se poursuit également, manifestations et blocages sont signalés dans une cinquantaine d’établissements.