Compte-rendu du Bureau National de la FSU (1er octobre)

lundi 8 octobre 2007
par  QD, Administrateur

Bref compte rendu du BDFN FSU du Lundi 1er octobre :

Bureau national coincé entre la première table ronde « Fonction publique », le matin et l’intersyndicale Fonction publique à 17 h dans les locaux de la FSU.

L’essentiel du débat a tourné autour de l’appel au 18 octobre. La plupart des intervenant-e-s étaient favorables à un appel à la grève de la FSU, sauf le SNUipp, ce qui a empêché une telle décision, montrant la paralysie de la direction de la FSU du fait de sa structuration en fédération de syndicats nationaux catégoriels.

Émancipation est intervenue sur la nécessité de contribuer à une accélération des luttes à la hauteur de celle de l’agression du pouvoir, de miser sur la généralisation d’appels et d’œuvrer à faire du 18 octobre (comme le demandent l’intersyndicale de l’académie de Créteil et l’AG du 93) le début d’un mouvement durable :
- par un appel clair à la grève, qui aurait un impact fort sur la décision des intersyndicales à venir (fonction publique le soir même et éducation mardi),
- sur une plate forme qui associe emploi/service public, salaires, et retraites, avec retour aux 37,5 annuités pour tous et bien sûr défense des régimes spéciaux,
- par la tenue d’AG sur la poursuite du mouvement, particulièrement le soir du 18, sur le lieu de travail, de villes, départementales, avec recherche du cadre interprofessionnel.

Emancipation considère que pour l’intersyndicale éducation, s’il devait s’avérer impossible d’appeler dans l’unité la plus large possible à la poursuite de la grève, la situation imposerait au moins de décider une manif nationale avec les parents, pour offrir une perspective supplémentaire de centralisation et de convergence des luttes et pour contrer les campagnes démagogiques de Sarkozy en direction de l’opinion. A ce sujet, Emancipation s’est étonnée de la faiblesse de réactions syndicales, à la suppression du samedi matin….

Esquivant les enjeux réels, la direction de la FSU a présenté au vote deux textes qui ne constituaient en aucun cas une réponse adaptée et contre lesquels Émancipation a voté :
- un – pour l’intersyndicale du soir – qui propose aux Fédérations de la Fonction Publique d’appeler à la grève dans l’unité le 18, mais sans proposer en même temps que la FSU prenne ses responsabilités avec d’autres si une telle proposition était refusée.
- l’autre pour une expression publique de la FSU qui « propose une première étape d’action, manifestations, grèves, le 18 octobre », mais là aussi sans dessiner clairement la perspective de la grève.

Une fois encore la direction de la FSU tergiverse, mais les choses ne sont pas jouées : l’aspiration à la grève pour le 18 monte dans la FSU, d’ores et déjà plusieurs syndicats et sections départementales ont indiqué qu’ils appelleraient à la grève. Dans ces conditions une instance de la FSU se réunira mercredi pour apprécier l’évolution du contexte syndical.

La FSU a été sollicitée pour un appel sur le traité « simplifié » européen, le BDFN n’a pas eu le temps d’en débattre. Le secrétariat va envoyer un observateur et réunir la « commission ad hoc »…

Concernant l’affaire Florimond Guimard et le 22 octobre, l’élu Emancipation est intervenu fortement sur l’aspect inacceptable du non appel de la FSU 13 et de la FSU nationale à la grève pour le procès de Florimond… d’autant plus qu’il était envisagé que la FSU tienne un Bureau National le 22, alors que de notre point de vue la responsabilité de sa direction est d’être présente à la manif de soutien de Florimond qui aura lieu à Aix-en-Provence. Il a été refusé de tenir le Bureau National à Aix – ce qui aurait permis de concilier tous les impératifs -, mais nous avons obtenu qu’il soit déplacé à une autre date, afin que les responsables de la FSU puissent se rendre à la manifestation d’Aix.


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)