Communiqué d’Emancipation : Tous ensemble pour préserver les retraites, les salaires, le droit de grève !

mercredi 3 octobre 2007
par  QD, Administrateur

(article téléchargeable en PDF avec le reste de la revue à cet endroit)

Tous ensemble pour préserver
les retraites, les salaires, le droit de grève !

Le 18 septembre, le Président de la République a confirmé sa volonté d’abroger par décret les régimes spéciaux de retraites qui concernent les salariés de la SNCF, de la RATP et d’EDF.

En 1993, le gouvernement Balladur faisait passer la durée de cotisation des salariés du secteur privé de 37,5 à 40 annuités.

En décembre 1995, le gouvernement Juppé voulait lui aussi mettre fin aux régimes spéciaux pour mieux attaquer le régime général de répartition. La mobilisation et la généralisation de la grève avaient freiné pour un temps cette destruction malgré l’alignement de la direction de la CFDT sur le gouvernement.

En 2003, toujours avec l’aide de la direction de la direction CFDT, le gouvernement Raffarin imposait la loi Fillon après plusieurs semaines de grève, particulièrement dans l’Éducation nationale. La loi Fillon tend à aligner les retraites des fonctionnaires sur celles du secteur privé, toujours au nom d’une prétendue équité qui n’est en fait qu’un vrai nivellement par le bas, et qui vise à préparer de futures régressions pour tous et toutes.

Ces diverses "réformes" ont eu pour effet de réduire très fortement le montant des retraites, de repousser de plus en plus la date de cessation d’activité, de fragiliser le système solidaire de retraite par répartition pour tenter de lui substituer les retraites par capitalisation chères à tous les libéraux de la planète et aux actionnaires de fonds de pension. Tous ces allongements de la durée réelle du travail maintiennent, en contrepartie de nombreux jeunes au chômage.

Nous ne sommes pas dupes, la stratégie du gouvernement est claire : il tente de réduire le recours à la grève en imposant une loi de "service minimum" dans les transports publics puis s’attaque aux régimes spéciaux dès 2007 pour pouvoir ensuite s’attaquer aux retraites de tous, privé et public en 2008. S’il casse les régimes spéciaux, il allongera encore la durée de cotisation, pour obliger tous les salarié-e-s à travailler bien au-delà de 60 ans, diminuer encore le niveau des retraites et rendre indispensable la retraite par capitalisation pour ceux/celles qui en auront les moyens.

La campagne idéologique menée par Sarkozy depuis de longs mois contre les régimes spéciaux de retraite, avec l’aide des journalistes vedettes, vise à diviser les salarié-e-s pour mieux faire passer des régressions sociales qui s’imposeraient à tous.

Parce que nous sommes tous concernés, c’est tous ensemble que nous devons répondre. C’est par exemple le sens de l’appel unitaire d’organisations étudiantes contre la loi sur l’autonomie des universités, qui propose aussi aux étudiant-e-s de se joindre aux actions du 18 octobre. Les militant-e-s qui se reconnaissent dans les positions d’Émancipation appellent les personnels à se réunir sur les lieux de travail, à développer les initiatives interprofessionnelles pour :
- L’abrogation de la loi sur le service minimum qui est une véritable réduction du droit de grève,
- Une augmentation uniforme des salaires dans le secteur privé comme dans le secteur public,
- Le maintien des régimes spéciaux et l’abaissement de l’âge de la retraite à 55 ans dans les secteurs professionnels les plus pénibles,
- Le retour aux 37,5 annuités pour tous/toutes avec un taux de remplacement d’au moins 75% et la suppression de toutes les décotes.

Ils les appellent donc, ainsi que les directions syndicales, à rejoindre le 18 octobre les secteurs professionnels qui ont décidé d’agir par la grève, pour développer les conditions d’un vaste mouvement d’ensemble.

Émancipation,
Le 30 septembre 2007


Documents joints

Télécharger le communiqué
Télécharger le communiqué

Brèves

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)