Appel pour le refus du Service national universel

jeudi 25 avril 2019

Après la réunion du 15 mars 2019, à Paris, l’Union pacifiste de France (UPF), qui a toujours cherché à protéger la jeunesse contre la militarisation des esprits, s’oppose à la mise en place du Service national universel (SNU). L’UPF dénonce cette disposition du gouvernement français, qui sera appliquée dès l’été 2019 et qui ne comporte même pas le droit inaliénable à l’objection de conscience.

En 1962, Louis Lecoin, âgé de 74 ans, risquait sa vie dans une longue grève de la faim et obtenait du général de Gaulle le droit à l’objection de conscience au Service militaire. En 2019, face au retour des dangers du nationalisme, de la discipline militaire et de la soumission l’UPF, demande que le Service national universel soit abandonné ou à défaut qu’il garantisse le droit à l’objection de conscience.

Les jeunes, filles et garçons, sont menacés par la militarisation de la société. À chacune et à chacun de les informer et de les défendre.

Communiqué de l’Union pacifiste de France, Paris, le 22 mars 2019


Brèves

23 janvier 2017 - Touche pas à ma ZEP !

Contre la disparition de l’éducation prioritaire en lycée :
“Touche pas ma ZEP !”
Coordination (...)