Grève des enseignants en Guadeloupe

jeudi 29 mars 2007
par  DK, Administrateur

à la suite d’une décision de l’IntersyndicaleAcadémique de l’Éducation (CGTG-uadeloupe, FAEN, FSU, SNETAA/EIL, SPEG/UGTG, UNSA Education) réuniele 27 mars au matin, pendant l’occupation du rectorat , décision soumise à l’Assemblée Générale des Camarades présent-e-s et acceptée à l’unanimité, Camaradesqui se sont organisé-e-s sur place, pour "mettre les chaînes" et rendre ainsi inaccessibles les établissements scolaires.

La mobilisation et l’action, ces 27 et28 mars,en Guadeloupe,nous auront permis de remporter une manche :

- Le CTPA n’a pas eu lieu. Le recteur aura tenté de transférer le Comité Technique Paritaire Académique, devant valider le projet draconien et drastique pour la rentrée 2007, du site du rectorat (Grand Camp) à un établissement rendu accessible à cet effet, le Lycée Coeffin, à Baie-Mahaut, les autres collèges et lycées de l’académie restant bloqués. Aucun des commissaires paritaires élu-e-s démocratiquement pour nous représenter n’en a été prévenu-e-s régulièrement. L’intersyndicale académique a donc déplacé son rassemblement du rectorat à Coeffin entre 9h et 10 h, les Camarades ont investi les lieux et interrompu vivement le Comité se mettant en place dans le bâtiment administratif, dénonçant le mépris des élu-e-s et des revendications des personnels uni-e-s en Intersyndicale et exigeant l’annulation et l’arrêt immédiat de la réunion. Constat d’Huissier a été dressé de l’irrégularité de la situation (absence du recteur et consorts le jour Jau lieu fixé, dans les 2èmes convocations, Cf. Boycott précédent du CTPA du21 mars.). Le CTPA n’a pas eu lieu et toute tentative de passage en force à venir sera attaquée, juridiquement compris,sur ce motif. Décision de l’Intersyndicale académique de l’éducation, ce jour, avec adhésion de l’assemblée.
- "J’accepte de recevoir l’ Intersyndicale" = Début des "négociations" le 3 avril ???. Le recteur accepte enfin de revoir peut-être quelque chose, du moins d’assumer peut-être, enfin !, dese faire le relais de nos revendications au ministère. Ce que nous avons estimé unanimement être la moindre des choses , vu sa fonction. Le recteur persiste à parler de "dialogue" quand l’Intersyndicale demande de "négocier". La proposition d’un Camarade de "négocier en dialoguant" a reçu l’approbation unanime sous les éclats de rire quelque peu révoltés après le refus, de tout dialogue et toutenégociation,essuyé la veille même !
- Une Assemblée Générale des personnels à l’appel del’Intersyndicale Académique aura lieu le mercredi 18 avril de la rentrée : Il s’agit de maintenir la mobilisation pour réagir au quart de tour s’il le faut. Un communiqué officiel de l’intersyndicale se prépare. Un tract aussi pour l’A.G. Nous tâcherons de relayer cela , comme l’avancée des "négociations". D’autant plus que lelycée Gerville-Réache serait toujours le plus atteint de nos îles, alors qu’on le déclare pôle littéraire de la Guadeloupe, et qu’on y subirait 7 suppressions de postes dont anglais, espagnol, hist-géo, allemand, support du créole toujours pas créé au lycée, ainsi que les lettres classiques : vive le pôle littéraire !!!

RESTONS TOUTES ET TOUS VIGILANT-E-S ET MOBILISE-E-S

LE COMBAT CONTINUE

RESTONS PARTOUT UNI-E-S

Pour Emancipation Guadeloupe

Pascal Noguès Eliane Paul Di Vinvenzo

Snes-Fsu, S1 lycée Gerville-Réache de Basse-Terre


Brèves

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)