Notre librairie (octobre 2018)

samedi 3 novembre 2018

France, la trajectoire du désastre

JPEG - 260.7 ko

La possibilité du fascisme est généralement balayée d’un revers de main par les commentateurs/ commentatrices : la République française, patrie autoproclamée des droits de l’homme, pourrait-elle engendrer le monstre fasciste ? Et pourtant à considérer le mouvement réactionnaire de masse contre l’égalité des droits, la large diffusion des thèses réactionnaires, xénophobes et islamophobes, l’intensification des violences policières qui restent impunies, sans parler des scores du Front national à toutes les élections depuis 2012, les clignotants s’allument. Ledésastre possible s’enracine dans la triple offensive néolibérale, autoritaire et raciste dont Emmanuel Macron est l’incarnation. Ugo Palheta, parle d’un désastre résistible, pour peu qu’émerge un nouvel antifascisme, capable de mener de front le combat contre l’extrême droite et celui contre les politiques destructrices qui favorisent son ascension.

La possibilité du fascisme France, la trajectoire du désastre , Ugo Palheta, éditions La Découverte, septembre 2018, 276 p., 17 €.

.

Révélation sur l’affaire Mumia

JPEG - 785 ko

Ce livre est le témoignage de Veronica Jones, citée comme témoin par l’accusation au procès de Mumia Abu-Jamal, journaliste militant afro-américain en 1982. Sous la pression exercée par la police qui la menaça à l’époque d’une lourde peine de prison, elle déclara avoir vu Mumia tuer le policier Faulkner. En 1996, lors d’une procédure d’appel, elle eut le courage de revenir sur sa déclaration précédente. Souhaitant réparer ce qu’elle considérait comme “sa faute”, c’est à dire sa responsabilité dans sa condamnation, en 2009, elle entame le récit de sa vie, retranscrit et publié par sa sœur, dans l’espoir d’aider à la libération de Mumia. Préface et commentaires de Mumia Abu-Jamal.

Révélation sur l’affaire Mumia Abu-Jamal , Valérie Jones, traduit par Claude Guillaumaud-Pujol, éditions Le temps des cerises, septembre 2018, 129 p., 12 €.

.

Dix ans d’Action directe

JPEG - 47.4 ko

Jann Marc Rouillan fut incarcéré pendant près d’un quart de siècle, de 1987 à 2011, pour ses activités au sein du groupe Action directe. Auteur de nombreux ouvrages, dont De Mémoires I, II, III où il retrace son adolescence et la genèse de son activisme, et de plusieurs livres traitant de l’ incarcération, il raconte pour la première fois l’histoire interne d’Action directe : du choix de la lutte armée à l’emprisonnement en 1980 et l’amnistie en 1981, de l’investissement avec les sans-papiers du quartier de la Goutte d’or au retour à la clandestinité en 1982 puis à l’arrestation de 1987 avec Nathalie Ménigon, Joëlle Aubron et Georges Cipriani en passant par les liens avec la Fraction armée rouge et les Brigades rouges. Analyse critique par l’un de ses protagonistes, ce livre est une pièce indispensable d’un fragment de l’histoire politique française et européenne.

Dix ans d’’Action directe, un témoignage de 1977-1987 , Jann Marc Rouillan, éditions Agone, septembre 2018, 412 p., 22 €.

Science, éthique et pratique professionnelle

L’ouvrage d’Irène Pereira traite de l’éthique enseignante et de l’éducation qui favorisent la conscience critique et les capacités de résistance à l’oppression. Elle entreprend cette recherche à la lumière des apports du pédagogue brésilien Paulo Freire. La question de cette éthique professionnelle est d’autant plus actuelle en 2018 (année de la nomination d’un conseil scientifique de l’Éducation nationale) qu’elle est liée à la question du rapport qu’elle entretient avec la science et avec le contexte politique. L’histoire du XXe siècle, avec ses régimes totalitaires, nous interroge sur la place de l’éducation dans ces phénomènes de conformisme de groupe et de soumission à l’autorité. Un questionnement indispensable.

Bréviaire des enseignant·e·s, Science, éthique et pratique professionnelle , Irène Pereira, éditions du Croquant, septembre 2018, 104 p., 12 €.