La lutte continue !

dimanche 20 mai 2018

Le conflit à la SNCF est un enjeu majeur pour l’ensemble du mouvement social, des initiatives locales de convergence des luttes se multiplient.
Tandis que CGT, UNSA et CFDT refusent de rencontrer à nouveau la ministre des transports et demandent la négociation directe avec le Premier ministre, nous publions ci-dessous l’appel de SUD Rail à poursuivre et amplifier la lutte.

Le préavis reconductible maintenu par la Fédération SUD-Rail, un outil pour la convergence des luttes, un outil pour gagner !

OUI la grève des cheminots est un élément central pour la convergence des luttes, pour gagner à la SNCF et partout, sur toutes les revendications portées par les salarié.e.s, étudiant.e.s, retraité.e.s.

NON nous ne serons pas plus fort.e.s éclaté.e.s, c’est tou.te.s ensemble qu’on va gagner, et c’est pour cela que la Fédération SUD-Rail a mis à disposition des grévistes un outil qui leur permet de s’organiser en ce sens ! C’est au gouvernement de renoncer à la casse des services publics, à priver de leur liberté de choix les étudiant.e.s, à libéraliser le transport ferroviaire, et à s’attaquer aux besoins réels de tous et toutes en matière d’emplois, de salaires, de conditions de travail et de vie.

La grève est lancée, elle est massive, partout les cheminot.e.s se sont largement mobilisé.e.s, ils et elles s’organisent dans chaque région de France et une convergence des secteurs en lutte se précise.

Ce qui explique qu’en pleine mobilisation des cheminot.e.s dans une grève historique, la direction SNCF déraille et se décrédibilise en annonçant seulement 30 % de grévistes, alors que 90 % des trains ne circulent pas.

En effet, les manifestations de ces premiers jours de grève des cheminot.e.s, à Paris comme en régions, ont rassemblé des agents des fonctions publiques, des salarié.e.s d’Air France, de la RATP, des éboueurs et des milliers d’étudiant.e.s. Des rassemblements, des actions (hyper Carrefour, envahissements, rassemblements blocages…) se sont fait unitairement avec la participation des autres secteurs professionnels et les étudiant.e.s. L’opinion publique soutient de plus en plus le mouvement des cheminot.e.s, et dénonce la politique du gouvernement Macron.

Le mouvement doit et va prendre une autre dimension, Notre responsabilité, c’est de lui permettre de vivre !

Le préavis déposé et qui sera maintenu par la Fédération SUD-Rail, permet la nécessaire démocratie ouvrière en donnant la parole et la maitrise des choix stratégiques aux grévistes quant à la conduite du mouvement. Il permet également aux cheminot.e.s dans l’action d’être totalement informé.e.s des échanges entre organisations syndicales et des négociations avec le gouvernement. Plus d’une centaine d’AG se sont tenues ces deux derniers jours, elles ont réuni des milliers de cheminot.e.s. Dans de nombreux endroits, la question de la reconduction à partir du 8 avril s’est posée, la convergence s’est amplifiée. La Fédération SUD-Rail appelle à renforcer la mobilisation dans la grève, aux piquets, dans les AG, à proposer des actions permettant aux autres luttes de s’agréger à l’action des cheminot.e.s.


Brèves

10 janvier - Débat avec Jean-Marc Rouillan

Le samedi 13 janvier à 14h
Jean-Marc Rouillan sera à l’EDMP au 8 Impasse Crozatier Paris 12ème (...)

26 juin 2017 - Mardi 27 juin - Rassemblement et meeting unitaire - 12 h - Paris - Invalides

Pas de code du travail sur ordonnance !
Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, (...)