SAUVEGARDER L’EDMP

REFUSER CES TEMPS DE TOUS LES RISQUES
lundi 8 mai 2017

Les mobilisations récentes (loi Travail, Touche pas à ma ZEP, Syrie, migrantEs…) ont encore montré le rôle essentiel, de l’EDMP, 8 impasse Crozatier, dans le 12ème arrondissement de Paris.

L’EDMP, c’est depuis 40 ans un lieu précieux d’éducation populaire,

d’échanges, de résistance et de pratiques alternatives comme il en existe peu.

Riche de son projet coopératif, de la grande diversité des orientations politiques et des champs d’activité des personnes et des groupes qui concourent à ce projet ainsi que de la localisation centrale de son vaste local, l’EDMP (Élaboration et Diffusion de Matériel Pédagogique) est inscrite dans l’histoire parisienne et nationale des mouvements sociaux.

Son comité de gestion est représentatif de toute cette diversité : librairie, édition d’ouvrages et revues, syndicalisme de transformation sociale, défense des précaires, des sans papierEs et des répriméEs, réflexion et débats sur les alternatives sociales, politiques, de consommation et de pratiques corporelles… Ce comité de gestion est le garant du projet coopératif entre deux AG des coopérateurs-trices. Il apporte son soutien aux collectifs de luttes et aux AG des mouvements unitaires.

Ces atouts de l’EDMP en font un pôle important d’échanges, de réflexions collectives et de résistance vis-à-vis des politiques d’inégalité, d’insécurité sociale, d’individualisme forcené, d’exclusion et de répression. Au moment où ces politiques permises par les reniements du pouvoir sortant servent de marchepied aux surenchères réactionnaires et fascisantes, l’EDMP promeut un projet collectif de lutte contre tous les racismes et les exclusions, appuyé sur des pratiques et des expérimentations de solutions alternatives pour une société solidaire et autogestionnaire.

Encore faut-il que l’EDMP puisse conserver son local !

Les propriétaires veulent l’en expulser par voie de justice,

à défaut de pouvoir le louer beaucoup plus cher.

Au moment où les lieux alternatifs sont systématiquement menacés (La Parole Errante à Montreuil, l’Attiéké à Saint-Denis…), le comité de gestion a décidé de tout faire pour sauver celui dont il a la responsabilité : l’EDMP. Soit en l’achetant, soit en payant un loyer plus important avec un bail permettant beaucoup plus d’activités dans ce local.

VOUS POUVEZ CONTRIBUER À CE SAUVETAGE DE DIFFÉRENTES FAÇONS :

  • en devenant coopérateur-trice de l’EDMP, avec un virement bancaire mensuel de 5 à 20 euros (ou plus)

à l’ordre d’EDMP - Banque postale Centre financier PARIS

RIB : 20041 00001 1688709J020

IBAN : FR68 2004 1000 0116 8870 9J020 14

BIC PSSTFRPPPAR

  • en versant au fond de solidarité de l’EDMP

sur le même compte ou par chèque envoyé à EDMP (solidarité), 8 impasse Crozatier 75012 Paris

  • en envisageant des soutiens plus substantiels sous forme de dons, legs, prêts, propositions de se porter caution

(contacter : achampeau01@infonie.fr ou 06 20 55 57 61)

  • en proposant à des structures associatives, collectifs… de rejoindre le projet coopératif.

IL EST IMPORTANT DE PARTICIPER RAPIDEMENT, SELON LES MODALITÉS QUI VOUS SONT POSSIBLES, DE PRÉFÉRENCE AVANT FIN MAI,

CAR L’INSTANCE JUDICIAIRE AVANCE, AVEC UNE AUDIENCE LE 29 JUIN, ET RISQUE FORT DE SE CONCLURE PAR UNE EXPULSION.