Un mois dans le monde

mercredi 1er mars 2017

Mexique

Dans ces colonnes, le régime mexicain, mélange de corruption, de mafia et d’utilisation systématique de forces paramilitaires couvertes de sang, a souvent été dénoncé. Le retour au pouvoir du PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel) avec Enrique Pena Nieto a été marquée par une violence aggravée contre la population symbolisée par le massacre et la disparition des 43 étudiant-e-s d’Ayotzinapa. Avec Trump, Nieto va pouvoir se refaire une virginité. Sommé de venir à Washington et d’accepter de payer la construction d’un gigantesque mur entre Mexique et États-Unis, Nieto a refusé. C’est dur d’assumer sa fonction de collabo avec l’impérialisme quand on a Trump comme interlocuteur !

Trump

Tous les jours, il applique son programme. Un jour contre les Mexicain-e-s, le lendemain contre les Musul-man-e-s, le troisième jour pour légaliser les industries polluantes, le quatrième pour faire l’apologie de la torture. La riposte va peut-être venir de la rue : plus de deux millions de manifestant-e-s dans plusieurs villes américaines contre le machisme de Trump et ses premières mesures contre l’avortement. Et 2000 personnes ont manifesté à l’aéroport international de New York pour défendre les immigrés aux cris de “Let them in” (laissez-les rentrer).

Aquarius

Il n’y a plus aucun bateau de l’Union Européenne affecté au sauvetage de tous ceux qui tentent la traversée de la Méditerranée. Les seuls bateaux en activité sont chargés d’arrêter les “passeurs” qui, en général ne prennent pas le risque d’aller en mer. Alors une association a pris ses responsabilités. Elle s’appelle SOS Méditerranée. Elle n’a aucun financement public ou étatique. Elle ne fait appel qu’à l’aide privée. Son bateau “l’Aquarius” a déjà sauvé plus de 10 000 naufragés.

Érythrée

Nous avons soutenu la résistance érythréenne contre l’Éthiopie à l’époque de l’empereur Haïlé Sélassié ou du dictateur Mengistu. Depuis son indépendance, ce pays ressemble au “meilleur des mondes”. Le dictateur Issayas Afeworki est un homme de clan. Parti unique, rafles, bagne, tortures, embrigadement. L’évolution de ce régime, qui rappelle un peu la Corée du Nord, le régime des Khmers Rouges ou le Zimbabwe, montre qu’une révolution peut dégénérer quand il n’y a plus de contre-pouvoir. Résultat : parmi les Africains qui errent et meurent en Méditerranée ou qui ont atteint l’Europe, il y a beaucoup d’Érythréens.

Service après-vente mal fait

Pour débarquer Gbagbo et installer à la place Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire, la France avait besoin que l’armée ivoirienne bascule du “bon” côté. Ça coûte cher. Visiblement, des années plus tard, il y a eu un “bug” dans le paiement de ces militaires factieux. Sans doute des intermédiaires qui ont intercepté l’argent. Les militaires ivoiriens sont sortis de leurs casernes, notamment à Bouaké. Et ils ont assez facilement obtenu satisfaction : Ouattara n’avait aucune force à leur opposer. Drôle de “démocratie”.

Israël

Comme Fillon, Nétanyahou s’est pris les mains dans le pot de confiture. Une sordide affaire de cadeaux détournés. Cela pourrait lui coûter son poste. Des dirigeants israéliens (l’ancien président Katsav ou l’ancien Premier ministre Olmert ) ont connu la prison. Drôle de pays où l’assassinat de masse et la torture se font légalement mais pas l’enrichissement individuel.

Une autre ancienne dirigeante aujourd’hui dans l’opposition, Tsipi Livni, a renoncé à un voyage en Belgique. Elle allait être arrêtée et interrogée à son arrivée pour son rôle majeur dans le massacre de “Plomb Durci” (2008-9 à Gaza). En Israël, l’élection de Trump accélère l’expression d’une extrême droite décomplexée. Nétanyahou a annoncé la construction de 3 000 nouveaux logements dans les colonies. Le nouvel ambassadeur américain David Friedman a financé la colonisation et promet le déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem. À Gaza, une des vedettes militaires israéliennes qui participe au blocus maritime, a foncé délibérément sur le bateau d’un pêcheur et l’a coulé. Le corps du pêcheur, Mohammad al Hissi, n’a pas été retrouvé. Dans l’Israël d’avant 1967, le nettoyage ethnique s’accélère contre les Bédouins palestiniens du désert du Néguev/ Naqab. Ces Bédouins ont la nationalité israélienne mais la Cour Suprême a approuvé un plan de destruction du village d’Umm el-Hiran et l’expulsion de ses 1000 habitants pour construire sur leurs terres une ville juive. L’apartheid a besoin de mensonges. Pour expliquer les deux morts lors de la manifestation de protestation du 18 janvier, la police a affirmé avoir été victime d’un attentat à la voiture bélier probablement lié à Al Qaida. En réalité, les policiers ont tiré des balles en caoutchouc à hauteur de visage. Un père de famille de 47 ans, professeur très respecté et propriétaire d’un bâtiment voué à la destruction, a été mortellement atteint au volant de sa voiture. Sans contrôle, la voiture a écrasé un policier israélien. Ayman Odeh, député (communiste) à la Knesset (le parlement israélien) a été blessé par une balle en caoutchouc en pleine tête. Tout a été filmé. Rien ne fait bouger l’opinion israélienne. Le soldat franco-israélien Elor Azaria qui a tué de sang froid un Palestinien blessé et à terre à Hébron le 24 mars 2016, a été reconnu coupable par l’armée. Une intense campagne d’opinion se développe pour son acquittement avec la participation de ministres et de députés.

Palestine

Une nouvelle tentative d’accord Fatah-Hamas pour un gouvernement d’Union Nationale est en cours. Un texte commun a été signé à Moscou. La seule chose qui rend cet accord plus crédible que les précédents, c’est qu’il prévoit l’entrée du Hamas et du Jihad Islamique dans l’OLP.

La France et Israël

Numéro deux du CRIF, l’avocat William Goldnadel dénonce les “colonies de peuplement”. Pas en Cisjordanie ou à Jérusalem bien sûr, mais en Seine-Saint-Denis !! Le FN aussi n’est pas inactif. Marine Le Pen a envoyé en Israël son secrétaire général Nicolas Bay. Il a pu y rencontrer le ministre israélien de la santé. Pour le FN, l’objectif est double. Adoucir l’image d’un parti foncièrement antisémite et glaner les voix de l’électorat franco-israélien.

Ingratitude

Parmi les milliers de musulmans interdits d’entrée aux États-Unis avec le décret raciste de Trump, il y a des Irakiens qui ont servi les troupes américaines et qui avaient obtenu un visa d’entrée. Ils sont aujourd’hui menacés de mort. La France ne fait pas mieux. Son armée a promis à des centaines d’Afghans qui l’ont servie (notamment comme traducteurs) des visas d’entrée. Promesse non tenue. Il y avait à Calais de ces traducteurs afghans.

Gambie

Il s’appelait Pateh Sabally, un Gambien de 22 ans, arrivé à Venise et se retrouvant dans la détresse des migrants rejetés par l’Europe. Il est tombé dans le grand canal, peut- être un suicide. De nombreuses personnes l’ont laissé se noyer, avec même des cris du genre "laissez-le crever au point où on en est". Le fascisme et le racisme sont désormais décomplexés. Au même moment, dans son pays natal, le dictateur Jammeh au pouvoir depuis 1994 et battu aux élections, était contraint de quitter le pouvoir. Il a obtenu l’asile en Guinée équatoriale, une de ces dictatures installées par les multinationales du pétrole. Mais il est parti avec la caisse : 11 millions de dollars, les caisses de l’État sont vides. Aucun rapport ? Si : c’est parce que notre monde capitaliste maintient au pouvoir ces requins que des Africains s’enfuient, même sans espoir.

Pierre Stambul


Brèves

7 juillet - RELAXE POUR ELIE DOMOTA !

Message de soutien d’Émancipation à Élie Domota
Le syndicaliste guadeloupéen Élie Domota, (...)

14 février - Réunion publique - Jeudi 23 février à 19h - Alep : un tournant ?

Résistances populaires en Syrie et manœuvres internationales
Réunion publique avec :
Ziad (...)