Notre librairie (novembre 2016)

jeudi 1er décembre 2016

L’homme et l’eau

Pénurie, pollution des nappes phréatiques, irrigation intensive, la “crise de l’eau” est bien réelle en ce début de XXIe siècle. Victime du changement climatique, elle n’apparaît pas encore au centre des débats des conférences sur l’environnement. Et pourtant si la gestion de cette ressource ne change pas radicalement, le monde devra faire face à un déficit hydrique global de 40 % dès 2030, ce qui pourrait entraîner des tensions et des conflits pour s’approprier les gisements naturels et aquifères. Dans l’espoir de rétablir l’équilibre entre besoins humains et respect du cycle de l’eau, des initiatives politiques et citoyennes se créentpour garantir un accès plus juste à cette ressource, l’application du droit à l’eau, l’autonomisation des populations et la réalisation de projets hydrauliques locaux.

L’homme et l’eau, De la surconsommation à l’équilibre , Évelyne Ramelet, Pauline Dalençon, éditions Alternatives, septembre 2016, 160 p., 17 €.

Fralibres !

1336 jours de luttes ! C’est exactement ce qu’aura duré la lutte des salariéEs de l’usine Fralib qui produisait et conditionnait les thés et infusions Lipton et Éléphant à Gémenos. En 2010, le géant de l’agroalimentaire Unilever, déclare l’usine “pas assez rentable” et propose aux salariéEs en tout et pour tout un chèque et une éventuelle reprise dans une autre usine du groupe, en Pologne. Bien résoluEs à ne pas accepter l’inacceptable, les salariéEs démontreront que le site est viable et proposeront un projet alternatif pour refaire vivre des productions locales. Au bout de presque quatre années de lutte, une coopérative de production voit le jour en 2014. Une lutte longue et éprouvante, racontée dans ce livre par celles et ceux qui l’ont menée jusqu’à la victoire.

Fralibres ! 1336 jours de luttes , éditions Le temps des cerises, septembre 2016, 300 p., 22 €.

Des grèves à la lutte armée en Italie de 1968 à 1980

Revenant sur la longue histoire des combats ouvriers italiens, de mai 68 et de l’influence du Chili de Pinochet sur la militarisation des groupes socialistes, ce livre met au jour la continuité des luttes entre les années 1960 et les années 1970. De l’influence des Brigades rouges aux moyens d’action concrets, des limites de la lutte armée au rôle des intel- lectuelLEs dans le militantisme. L’auteur, Alessandro Stella, ancien membre de Potere Operario puis d’Autonomie ouvrière, réfugié en France au début des années 1980 est aujourd’hui directeur de recherche en anthropologie historique au CNRS. Au-delà de l’hommage à d’ancienNEs camarades, il revendique le droit de se souvenir et la nécessité de perpétuer un combat pour un monde plus juste.

Années de rêves et de plomb , Alessandro Stella, éditions Agone, collection Mémoires sociales, octobre 2016, 168 p., 14 €.

Le maître insurgé

Notre camarade Grégory Chambat et Catherine Chabrun dont nous avons chroniqué l’an passé le livre Entrer en pédagogie Freinet ont, à l’occasion du cinquantenaire de la mort du grand pédagogue, sélectionné et annoté des articles et des éditoriaux de Célestin Freinet datant de la période 1920–1939. Pédagogue certes, mais Freinet a été avant tout un militant, convaincu qu’on ne peut travailler à changer l’école sans œuvrer en même temps à la transformation du monde qui l’entoure. Les écrits tirés de la revue syndicale L’École émancipée et de L’Éducateur prolétarien, permettent de suivre le cheminement et le mûrissement de la pensée de cet instituteur révolutionnaire.

Le maître insurgé , éditions Libertalia, collection N’Autre école, octobre 2016, 190 p., 10 €