Communiqué

mardi 8 novembre 2016
par  Catherine

Relaxe pour Jean François Chalot

Jean François Chalot, adhérent de l’Émancipation, est poursuivi par le directeur de l’hôpital de Melun et convoqué devant le TGI le 10 novembre pour avoir, dans un communiqué soutenant les salariés de l’hôpital en lutte pour obtenir du personnel supplémentaire au niveau des urgences, fait le parallèle entre la mort d’un SDF devant les urgences de cet hôpital et la crainte que les locaux inoccupés de l’hôpital soient squattés exprimée par le directeur peu de temps avant.
La justice n’aurait jamais du donner suite à une telle plainte et Jean François Chalot doit être relaxé.

L’Émancipation tendance intersyndicale, le 7 novembre 2016