L’histoire de la “militancia anarquista espagnole”

samedi 29 octobre 2016

Le succès de la réédition des mémoires d’Antoine Gimenez — un milicien anarchiste engagé dans la colonne Durruti — accompagnées d’un appareil de notes et d’une iconographie exceptionnels (Les Fils de la nuit, chez Libertalia), a quelque peu laissé dans l’ombre ¡ A Zaragoza o al charco ! publié concomitamment par les mêmes auteurs et qui prolonge leur recherche initiale.

C’est en effet à l’occasion de leurs présentations de la première édition des “Fils”, en 2006, que les Giménologues ont rencontré d’ancienNEs milicienNEs de la CNT-FAI aujourd’hui disparuEs, ou leurs enfants, et qu’ils ont recueilli les quatre témoignages autour desquels est construit ce livre. Les parcours parfois croisés de ces hommes et de ces femmes font revivre l’histoire de la militancia anarquista espagnole et celle des « groupes d’action » du début des années trente, puis durant la guerre civile, au sein des colonnes anarchistes ou à l’arrière dans les collectivités. Grâce aux souvenirs des plus jeunes, on assiste au passage de relais de la résistance au franquisme à la génération grandie en exil. Comme dans Les Fils de la nuit , les témoignages sont appuyés par un très riche matériel documentaire.

Les récits des témoins portent principalement sur la guerre civile. La question de la militarisation des milices est omniprésente dans leurs souvenirs. D’autres sujets douloureux sont évoqués comme la perte de Saragosse ou le conflit entre Antonio Ortiz — délégué général de la colonne Sur-Ebro puis commandant de la 25e Division, et membre du Comité de guerre du front d’Aragon — et les dirigeants de la CNT.

Enfin, deux chapitres très denses complètent les témoignages. Le premier porte sur le “projet communiste libertaire” : quels étaient ses principes, quelle fut son application, que faut-il penser des critiques de ses détracteurs ? Le second propose des “approches de la question de la violence révolutionnaire” et traite en profondeur du thème de la “cruauté” spécifique attribuée aux anarchistes.

F. Roux

¡ A Zaragoza o al charco ! – Aragon 1936-1938. Récits de protagonistes libertaires , Les Giménologues/ L’Insomniaque, Lagarde/Montreuil, 2016, 448 pages, 20 euros.

À commander à l’EDMP (8 impasse Crozatier, Paris 12e, 01 44 68 04 18, didier.mainchin@gmail.com).