Notre librairie (septembre 2016)

lundi 26 septembre 2016

Chroniques de Gaza

De retour de leur tout dernier séjour à Gaza qui s’est déroulé du 23 mai au 9 juin 2016 dans le cadre de la deuxième mission “Éducation et partage solidaire”, nos camarades Sarah Katz et Pierre Stambul rendent compte à travers ce nouveau livre de la situation dramatique de la population gazaouie. Alors que la grande majorité des médias ignore la bande de Gaza et contribue souvent à diffamer celles et ceux qui y vivent dans des conditions inhumaines, leur éclairage est essentiel. Ayant recueilli des informations et des témoignages dans différents domaines (les associations, les partis politiques, la religion, l’agriculture, la pêche, la société civile, la jeunesse, les BédouinEs, le système éducatif… ), les auteurEs donnent à voir la vie quotidienne des habitantEs enferméEs , privéEs de moyen de production, qui constituent “unesociété normale dans une situation totalement anormale”. Le livre est aussi un appel à la solidarité concrète pour aider à satisfaire les besoins les plus urgents de la population.

Chroniques de Gaza , Sarah Katz, Pierre Stambul, éditions Acratie, septembre 2016, 100 p., 10 €.

.

Le combat d’un sans-papiers

C’est le récit de la lutte de Souleymane Bagayogo, travailleur sans-papiers originaire du Mali, arrivé en France en 2001. En juillet 2006, il est contrôlé et arrêté sur son lieu de travail Mis en rétention au CRA de Bobigny, victime de violences policières, sa première tentative d’expulsion en août 2006 sera mise en échec grâce à la mobilisation de la CGT et au soulèvement des passagerEs de l’avion. Il sera tout de même renvoyé au Mali, laissant derrière lui sa femme et leur petite fille de neuf mois. Après 2 ans de luttes, il parviendra à revenir en France pour assister au procès de son ex-employeur au Tribunal des Prud’hommes, procès qu’il gagnera.

Le combat d’un sans-papiers , Souleymane Bagayogo, éditions Le temps des cerises, juillet 2016, 96 p., 10 €.

.
.

Les dispensaires autogérés grecs

L’effondrement du système de santé est une des conséquences les plus dramatiques de la crise économique et sociale en Grèce. Afin de lutter contre le pourcentage croissant de personnes privées d’accès aux soins, la population grecque a réagi en créant des structures solidaires gratuites et autogérées pour prendre en charge collectivement les questions de santé. Face au manque de médicaments et de matériels médicaux, désormais impossibles à importer, un réseau international de solidarité tente d’apporter son aide à ces dispensaires autogérés. Les auteurEs (membres de ce réseau) ont acheminé à plusieurs reprises des médicaments et du matériel médical qui fait défaut. Ce livre, rend compte du mouvement général de solidarité au sein de la société grecque pour résister et maintenir des droits sociaux pour toutes et tous.

Les dispensaires autogérés grecs - Résistances et luttes pour le droit à la santé , Christine Chalier, Éliane Mandine, Danielle Montel, Bruno Percebois, Jean Vignes, éditions Syllepse, septembre 2016, 160 p. ; 8 €.

.
.

Quand la santé décuple les inégalités

Dans ce numéro, les contributeurs et contributrices économistes, anthropologues et sociologues s’intéressent au système de santé (milieu hospitalier et médecine libérale) et montrent comment l’offre de soins creuse les inégalités entre les classes sociales au lieu de les combler. Selon l’appartenance sociale des malades, leur sexe, leur “race”, la prise en charge médicale sera plus ou moins approfondie. Les malades d’un cancer sont moins bien informés sur leur maladie par leur médecin quand ils sont pauvres. Ces inégalités de traitement se retrouvent dans le cadre du suivi de grossesse ; les femmes issues des milieux populaires, a fortiori étrangères sont moins bien informées par les soignantEs. Plus largement, les recommandations médicales nationales sont moins bien appliquées par les médecins pour les membres des classes populaires.

Quand la santé décuple les inégalités , Revue Agone n° 58, coordination Maud Gelly, Baptiste Giraud et Laure Pitti, éditions Agone, juillet 2016, 194 p., 20 €.