Notre librairie (mai 2016)

dimanche 22 mai 2016

Smart stadium

.
Dans son dernier livre, Marc Perelman, philosophe et collaborateur de Jean-Marie Brohm, s’attaque au stade contemporain. En temps qu’architecte, il est bien placé pour analyser comment le stade est devenu un lieu envahi par les technologies numériques, à l’esthétique high-tech, tout au service du sport-spectacle. Il montre comment le caractère asservissant du sport de compétition, décuplé par la numérisation du lieu même de sa pratique, pulvérise la conscience des individuEs.

Smart stadium, le stade numérique du spectacle sportif , Marc Perelman, édition L’échappée, 2016, 96 p., 9 €.
.
.

L’histoire occultée des dangers des radiations


.
Partant du bilan qui minore considérablement le nombre de victimes de la catastrophe de Tchernobyl en avril 1986, Yves Lenoir cherche à expliquer l’origine de la culture du déni des effets de la radioactivité. Il retrace dans son livre, la surprenante histoire de la construction progressive d’un système international de protection radiologique hors normes, qui minore systématiquement les risques et les dégâts des activités nucléaires. Il nous explique comment, au sein de l’ONU, une poignée d’expertEs, en dehors de tout contrôle démocratique, a défini les normes de protection des travailleurs/euses du nucléaire ou des populations susceptibles d’exposition après un accident d’origine nucléaire. Il nous révèle leurs méthodes pour construire “une vérité officielle” qui minimise toujours les conséquences.

La comédie atomique , Yves Lenoir, éditions La Découverte, collection cahiers libres, avril 2016, 320 p., 22 €.

.
.

Centrafrique : histoire d’une domination française


.
Ce livre revient sur ce qui a fait de la République centrafriquaine, un pays emblématique du système de la Françafrique. Il interroge donc le rôle de la France dans ce pays qui a été longtemps une de ses anciennes colonies. Au delà du rôle de la France, l’ouvrage s’intéresse également aux volontés d’influence et d’ingérence d’autres États, comme le Tchad, le Congo-Brazzaville ou l’Afrique du Sud, affinant l’analyse des crises successives qui ont secoué le pays. Il démontre enfin le rôle central des enjeux économiques, et notamment des ressources naturelles, dans les motivations des entités en lutte tant au niveau national qu’international.

Centrafrique : un destin volé , Yanis Thomas, éditions Agone, collection Dossiers noirs n°26, avril 2016, 236 p., 13 €.
.
.

Décroissance – révolution sociale – Changement de civilisation


.
“Jusque-là tout va bien !”C’est ce que disait l’homme, tombé du vingtième étage, en arrivant au deuxième. C’est aussi le titre qu’a choisi Jean-Pierre Tertrais, pour nous parler de notre situation actuelle : Réchauffement climatique, fonte des pôles, des glaciers, pollutions tous azimuts, rétrécissement des terres agricoles gorgées de pesticides et d’OGM, nucléaire et déchets éternels y attenant… la liste s’allonge toujours plus. L’auteur nous démontre l’origine de ce qui pourrait à plus ou moins long terme, conduire jusqu’à menacer l’existence humaine sur notre planète : le capitalisme et la société industrielle. Pour renverser les choses et œuvrer pour une révolution sociale libertaire, égalitaire, solidaire, écologique, impossible de faire l’impasse sur une réflexion sur le sens du “progrès” et sur nos besoins réels afin de concevoir des outils écologiquement viables.

Jusque-là tout va bien  !, Jean-Pierre Tertrais, éditions Llibertaires, mars 2016, 156 p., 13 €.