Brèves féministes (avril 2016)

mercredi 27 avril 2016
par  Rosine

Parce que c’est aussi une forme de haine…

“Nos sportives ont du mordant”

Slogan accrocheur ? En tous les cas, si l’objectif était de valoriser les sportives de haut niveau des clubs rochelais, c’est franchement affligeant. Qu’est-ce qui est mis en avant dans cette affiche ? Une femme (championne d’athlétisme) avec des dents de vampire, du sang qui dégouline de sa bouche, une bouche érotisée de femme prête à tout, tentatrice et dévorante. Slogan sexiste, et ce n’est malheureusement pas le premier : il y a quelques mois, la campagne des handballeuses de La Rochelle, en avait déjà choqué plus d’unE. Elle affichait : “Vous allez enfin supporter les filles”.Le visuel : un mini-short, deux longues jambes, plantées sur des talons haut. Alors qu’on aurait pu saluer l’initiative de faire une petite place aux sportives locales, (parce qu’ici, c’est difficile d’exister visuellement et sportivement parlant si on n’est pas rugbyman au stade Rochelais), il était navrant de constater comment les publicitaires avaient traité le sujet : traité, plutôt “maltraité” – “le sujet”, le mot est bien mal choisi car là encore, femme = corps = “objet”, objet sexy qui plus est. Arrêtons-nous sur le slogan : “supporter les filles”, cela sous-entend que généralement, elles sont donc… insupportables ! Merci pour la valorisation. Mais si elles sont sportives, battantes, gagnantes, elles peuvent être “supportées”, sponsorisées et pour les “vendre” la pub n’hésite pas à user de stéréotypes sexistes au lieu de nous les montrer, dans une action de jeu, pour valoriser leur habileté sportive.

Dans le domaine du sport et ailleurs, que réclament les femmes ? L’égalité. L’égalité de l’accès aux structures sportives, aux clubs (il est notoire que certains refusent l’existence d’équipe féminine) ; pratiquer une activité sportive de loisir ou de compétition devrait être possible à toutes et tous. L’égalité devant le regard d’autrui, en tant que sportive comme en tant qu’être humain, avec tout le respect de la personne que cela implique.

Dans la cité, sur les affiches publicitaires, les salles de sport, sur les stades, sur les lieux de travail, il nous faut continuer à mener cette lutte contre le sexisme et pour l’égalité.

Joëlle