À des attaques sur tous les fronts, opposons une résistance multiforme !

lundi 12 mars 2007

À des attaques sur tous les fronts,
opposons une résistance multiforme !

Depuis quelques années, des formes de désobéissance civile et de non-violence active se sont développées à tous les niveaux (local, national, mondial). C’est le cas en France des actions des faucheurs volontaires d’OGM, des occupations (ASSEDIC, établissements scolaires…), de la résistance à l’expulsion des élèves sans papiers... Le SNES doit prendre davantage en compte ces pratiques de lutte. En effet, sans relativiser les formes d’action plus traditionnelles du mouvement ouvrier (grève, notamment reconductible, manifestations, occupation…) elles peuvent enrichir les formes d’action syndicale :

- par une appropriation collective de la lutte et de ses formes par les personnels concernés à partir du niveau local, stimulant ainsi l’implication individuelle dans la lutte, mais aussi les débats et la prise de conscience sur les enjeux des mobilisations

- par leur capacité à peser sur l’opinion publique, grâce à la médiatisation des mouvements et leur capacité d’entraînement ;

- par leur capacité à légitimer l’action syndicale à un niveau de masse : la légitimité du mouvement social est affirmée, même quand il s’oppose à la légalité existante.

Pour cela, il importe que le syndicalisme prenne toute sa place dans la mise en place de ce type d’action, et les intègre dans le cadre de la démarche revendicative :

- par la mise en place de stages SNES et/ou FSU de formation aux diverses techniques de désobéissance civile et d’action non violente ;

- par la promotion et la médiatisation de campagnes de blocages administratifs et de grève du zèle ;

- par la mise en place de soutiens juridiques en amont et en aval de ces actions, notamment lorsqu’elles sont confrontées à la répression de plus en plus accentuée à l’encontre du mouvement social.

C’est pourquoi le SNES doit encourager le développement de ces pratiques militantes, susceptibles, qui plus est, d’entraîner une plus large syndicalisation.

Nathalie Vivé, collège de Barjols (83),

Émancipation


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)