Notre librairie (décembre 2015)

mercredi 23 décembre 2015

Participation des enfants et des parents aux décisions collectives


Ce livre est le fruit d’une collaboration entre un médecin pédopsychiatre, par ailleurs militant associatif engagé, cofondateur d’un centre social et culturel, défenseur des valeurs de l’éducation populaire, Frédéric Jésu et de Jean Le Gal, éducateur, engagé dans la pédagogie Freinet, qui a déjà publié sur la classe coopérative et les droits de l’enfant. Persuadés que la participation des enfants à la vie familiale et sociale, dans une collectivité fondée sur le respect des droits de l’homme et des valeurs démocratiques, est essentielle pour les préparer à être les acteurs engagés et responsables d’une société libre, l’ouvrage trace des voies vers une démocratisation des relations éducatives au sein des familles (parents et enfants) et dans les institutions à vocation éducative, où l’enfant aurait toute sa place d’acteur.

Démocratiser les relations éducatives , Frédéric Jésu et Jean Le Gal, éditions Chroniques Sociales, novembre 2015, 512 p., 24,90 €.

.
.

Les Grecs contre l’austérité


.
.
Des auteurEs d’horizons divers (journalistes, économistes, universitaires) analysent les enjeux de la lutte du peuple grec contre l’austérité découlant des réformes structurelles dictées par la troïka des créanciers. En s’appuyant notamment sur de nombreux entretiens et sur les conclusions de la Commission pour la Vérité sur la dette publique grecque, il/elles dressent le bilan de cinq années de memoranda et dénoncent l’instrumentalisation de la crise de la dette, prétexte pour imposer partout privatisations, recul de l’état social, baisse des revenus et paupérisation des classes moyennes et populaires. Ils/elles relatent enfin les étapes de l’arrivée au pouvoir du premier gouvernement de gauche Syriza et son bras de fer avec les institutions européennes et financières.

Les Grecs contre l’austérité , sous la direction de Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, éditions Le Temps des Cerises novembre 2015, 234 p., 15 €.

.

Déclaré majeur !


.
.
Les tests d’âge osseux, alibi “scientifique” de la chasse aux jeunes isolés étrangers, tel est le sous titre de ce livre du RESF qui mène campagne contre cette pratique, que certains milieux scientifiques, juridiques et éthiques préconisent eux-mêmes d’abandonner. Un petit ouvrage pour le respect du droit des mineurEs et pour lutter contre ces tests dégradants, humiliants dont les conséquences sont terribles.

Déclaré majeur ! RESF, éditions L’Harmattan, septembre 2015, 70 p., 11 €.

.
.
.
.

La destruction de l’université française

Christophe Granger historien, membre du Centre d’histoire sociale du XXe siècle présente ici l’état de l’université en France après les différentes politiques de “réforme” qu’elle a déjà subies. Il montre comment elle est maintenant soumise aux intérêts économiques avec par exemple l’entrée des grandes entreprises au sein des conseils d’administration, ou bien les sujets de recherche en lien direct avec les débouchés économiques. Il évoque également la croissance de la précarité chez les personnels universitaires. Ce constat débouche sur une partie traitant des luttes qui se sont multipliées ces dernières années, prouvant la nécessité d’une reconstruction qui anime toutes celles et ceux qui ne se résignent pas.

La destruction de l’université française , Christophe Granger, éditions La Fabrique, octobre 2015, 176 p., 13 €.

Roman policier

Dialogue meurtrier


.
.
Après Liquidations à la grecque et Le justicier d’Athènes, voici le retour du commissaire Charitos. Au travers de l’enquête de son policier favori confronté dans ce livre à la fois aux extrémistes d’Aube dorée et à un groupe qui se fait appeler “les Grecs des années 50” Petros Markaris nous plonge une nouvelle fois dans les problèmes que connaît la Grèce en ces temps de crise.

Dialogue meurtrier , Petros Markaris, éditions Seuil Policiers, novembre 2015, 288 p., 21 €.