Non à la délation ! Émancipation organise une réunion à Pau.

vendredi 2 mars 2007
par  DK, Administrateur

Face aux mesures Sarkozy instituant entre autres un fichage des enfants dès la maternelle, face au projet de loi dit "prévention de la délinquance" adopté par l’Assemblée Nationale en décembre 2006, des enseignants, des parents d’élèves, des personnalités, regroupés ou non, ont exprimé leur opposition à ces dispositions et dénoncé les dérives qu’elles engendrent. C’est notamment le cas d’Emancipation Tendance Intersyndicale, qui est composée de syndicalistes oeuvrant dans les différents secteurs de l’éducation et appartenant à divers syndicats ( CGT, SUD éducation, FSU, CNT,…. ).
Le vendredi 9 mars à Pau, Complexe de la République ( rue Carnot ) à 20h30, Emancipation Tendance Intersyndicale organise une réunion publique sur le thème " Refusons la délation institutionnelle, organisons la riposte ! ".
Cette réunion à laquelle participeront les collectifs antidélation des Pyrénées Atlantiques et du Lot et Garonne a pour objectifs de faire le point sur le mouvement antidélation, d’examiner la situation dans le 64 ( à l’Ousse-des-Bois, Saragosse… ) et d’œuvrer à apporter les réponses appropriées.

Contact :

Miren Genet 06 87 54 11 21 miren.genet@laposte.net


Brèves

10 juillet -  Retrait des projets Macron, retrait du projet de réforme du code du travail

Motion votée le 28 juin au Conseil syndical du SNUipp 13
Les premiers projets ou annonces du (...)

26 juin - La rentrée ne peut pas se faire dans ces conditions !

Appel intersyndical IDF
Jeudi 29 juin se tient un CTSD ayant à l’ordre du jour les dotations en (...)

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)