Communiqué d’Emancipation : soutien à la grève des cheminots !

vendredi 13 juin 2014
par  QD, Administrateur

À propos de la grève du Rail et des déclarations du pouvoir appelant à “arrête” la grève à cause des épreuves du bac :

Soutien à la grève des cheminots !

Émancipation , tendance intersyndicale de l’enseignement public, a pris connaissance avec stupéfaction des déclarations scandaleuses de François Hollande qui appelle les travailleurs du rail à “arrêter” la grève engagée il y a trois jours contre la réforme de la SNCF parce que cette grève serait susceptible de mettre en danger le passage des épreuves du bac.

Tenir un tel discours, c’est jouer sur l’émotion, vouloir angoisser parents et bacheliers pour essayer de dresser la population contre les grévistes. Il s’agit de la même méthode que celle de la Présidente du Brésil qui organise la répression des grèves et mobilisations pour ne pas “sacrifier” la Coupe du monde du football. Hollande prétendrait-il à son tour réquisitionner les cheminots pour briser une grève qui le panique ?

Comme enseignants et éducateurs, nous affirmons que cette campagne orchestrée par le gouvernement est une farce grossière : si le gouvernement pensait vraiment qu’il y a danger pour les bacheliers, il lui suffirait d’annuler sa réforme qui est seule cause de la grève.

Comme syndicaliste, nous sommes totalement solidaires des grévistes et appelons l’ensemble des syndicats de l’enseignement et l’ensemble des familles à se dresser contre cette provocation gouvernementale et à soutenir la lutte des cheminots.

Comme travailleurs de la fonction publique, nous sommes particulièrement attachés à soutenir les travailleurs du rail qui combattent pour en finir avec cette réforme, veulent préserver un service public essentiel et défendre leur statut, exigeant en particulier “la réintégration du système ferroviaire dans une seule entreprise publique”et “la non-remise en cause du RH 0077 et du Statut, leur amélioration et leur extension à tous les salarié-es du secteur ferroviaire”.

À la SNCF - comme ailleurs - "l’ouverture à la concurrence" (comprendre "la marche à la privatisation") ne peut s’accommoder du maintien du statut des cheminots, roulants et non roulants.

C’est ce qu’exprimaient les travailleurs du rail, rassemblés avec leurs syndicats Sud-rail, CGT et FO le 12 juin devant l’Hôtel de ville de Lyonen scandant :

"Le statut il est à nous ! On s’est battu pour le gagner, on se battra pour le garder !"

Ce combat des cheminots doit être celui de tous les travailleurs. Il est le notre. Le projet de loi doit être retiré.

Émancipation , le 13 juin 2014


Documents joints

télécharger le communiqué
télécharger le communiqué

Brèves

2 février - Communiqué PPCR

Mise en œuvre du protocole PPCR : plus de risques que de bénéfices sur la feuille de paye (...)

1er octobre 2016 - L’évaluation en débat au CDFN de la FSU

Le projet de réforme de l’évaluation des personnels vient compléter l’ensemble des réformes qui ont (...)

2 septembre 2016 - Retrait du projet “d’évaluation” des personnels enseignants !

La mise en place de la loi de “refondation” de l’école (2013) impose la redéfinition du métier (...)